Cas d'utilisation de la Blockchain : le domaine caritatif

Partager
Cas d'utilisation de la Blockchain : le domaine caritatif
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

La Blockchain dans le domaine caritatif : introduction à la crypto-philanthropie

Les organismes de bienfaisance font souvent face à des obstacles dans leur réussite, en raison d’un manque de transparence, de problèmes de responsabilité et de la manière dont ils peuvent accepter des dons. La crypto-philanthropie (ou l'utilisation de la technologie blockchain pour faciliter les donations caritatives) offre une solution alternative, avec des transactions décentralisées et directes pouvant aider ces organisations à recevoir des dons et à collecter des fonds plus efficacement.

Les bases de la blockchain

La création de systèmes blockchain a apporté de nombreux avantages dans beaucoup de secteurs, dans la mesure où ils permettent une transparence accrue et une sécurité des données. Bien que le concept existait bien avant la création de Bitcoin, ce n’est que récemment que le potentiel de la blockchain a commencé à être reconnu à une plus grande échelle.

La blockchain est en effet un composant fondamental de presque tous les réseaux économiques de crypto-monnaie. Un concept qui fût mis au point par Satoshi Nakamoto comme un registre numérique inhérent au Bitcoin, mais la technologie a depuis été appliquée à de nombreux autres scénarios et s'est révélée très utile, non seulement pour les monnaies numériques, mais également pour de nombreux autres sortes de communication numérique et de partage de données. .

La blockchain Bitcoin fonctionne comme une technologie DLT (Distributed Ledger, ou Registre Distribué en français), protégée par une cryptographie et gérée par un vaste réseau d’ordinateurs (les nœuds). Une telle structure permet des transactions sans frontière de pair-à-pair (P2P ou peer-to-peer) dans un environnement ne nécessitant pas de confiance. Le concept  « Sans confiance » (trustless en anglais),  signifie que les utilisateurs n'ont pas besoin de se faire confiance, car tous les nœuds participants sont tenus de respecter un ensemble de règles prédéfini (précisé par le protocole Bitcoin).

Le registre Bitcoin utilisé pour ces transactions ne se base pas sur un seul centre de données ou serveur. Au lieu de ça, la blockchain est distribuée et dupliquée sur une myriade de nœuds informatiques répartis dans le monde entier. Cela signifie que chaque fois qu'une transaction est confirmée ou que des données sont modifiées, chaque participant doit mettre à jour sa propre version de la blockchain, conformément à ces événements (il doit ainsi parvenir à un consensus pour chaque modification).

Comme mentionné, la blockchain est souvent utilisée comme un grand registre distribué, et les avantages procurés par cette technologie unique servent de nombreuses organisations philanthropiques et fondations caritatives. Ainsi, la Binance Blockchain Charity Foundation (BCF) en est un exemple notable.


Dons de crypto-monnaie

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que les crypto-monnaies ne soient adoptées à l'échelle mondiale, et cette voie sera notamment longue en ce qui concerne le domaine caritatif. À l'heure actuelle, un nombre restreint mais croissant d'organisations caritatives ont déjà adopté la crypto-monnaie comme méthode de donation.

Les donateurs qui souhaitent utiliser la crypto-monnaie pour apporter leurs contributions peuvent être amenés à limiter leurs dons aux quelques organisations qui les acceptent ou à verser des sommes suffisamment importantes pour tenter de persuader leurs organismes de bienfaisance préférés d'accepter les crypto-paiements.

Avant de pouvoir recevoir des dons en crypto-monnaie, un organisme de bienfaisance doit avoir mis en place un processus lui permettant de gérer et de distribuer les fonds de manière transparente et efficace. Comprendre les bases de la crypto-monnaie et de la technologie blockchain - et comment convertir les dons en monnaie fiduciaire - est donc crucial pour une stratégie de mise en œuvre efficace.


Avantages potentiels de la crypto-philanthropie

La crypto-philanthropie promet des avantages considérables aux organisations caritatives et aux donateurs, notamment:

  • Transparence totale: chaque transaction de crypto-monnaie est unique, ce qui signifie qu’elle est également facilement suivie à travers la blockchain. Le niveau plus élevé de transparence et de comptabilité publique peut ainsi rassurer les donateurs et les encourager à donner, tout en renforçant la réputation d'intégrité de l'organisme.
  • Mondiaux et décentralisés: la plupart des réseaux blockchain présentent des niveaux de décentralisation élevés, ce qui signifie qu'ils n'ont pas besoin de s'appuyer sur un gouvernement ou une autre institution centralisée. Ainsi, les fonds peuvent être transférés directement des donateurs aux organisations caritatives et la nature décentralisée de la blockchain la rend parfaitement adaptée aux transactions internationales.
  • Accords numériques: la blockchain facilite le partage et le stockage de données numériques et peut également être utilisée pour garantir que des documents ou des contrats importants ne puissent être modifiés sans l'approbation de tous les membres concernés.
  • Réduction des dépenses: la technologie blockchain peut potentiellement simplifier la gestion des organismes de bienfaisance, en automatisant certaines parties du processus et en réduisant les coûts globaux de fonctionnement en faisant appel à moins d'intermédiaires.
  • Réduction des impôts: si l’on considère un donateur basé aux États-Unis, si une contribution est apportée en Bitcoin, l’organisme de bienfaisance obtiendra la valeur totale du don (pas d’impôt sur les gains en capital). De plus, le donateur pourrait demander une déduction fiscale plus élevée aux agences gouvernementales.


Préoccupations et limites

Malgré les avantages potentiels, il faut cependant prendre en compte certaines problématiques si l’on choisit de se tourner vers la crypto-philanthropie:

  • Volatilité: outre les monnaies stables (ou stable coins en anglais), la plupart des crypto-monnaies sont échangées sur des marchés très volatils et subissent souvent d'importantes fluctuations de valeur.
  • Sécurité: si les clés privées qui permettent l’accès aux fonds donnés sont perdues, il n’y a aucun moyen de les récupérer. De même, si les clés ne sont pas gérées et sécurisées correctement, une entité malveillante peut finir par accéder aux portefeuilles et voler les fonds.
  • Sensibilisation et compréhension du public: la plupart des gens considèrent la blockchain comme assez difficile à appréhender, et de nombreux donateurs potentiels ne comprennent pas suffisamment les bases des crypto-monnaies pour pouvoir faire confiance à ce système ou l’utiliser dans le cadre des dons de bienfaisance.


Les cas d’utilisation dans le monde réel

La crypto-philanthropie a déjà été utilisée par certaines organisations caritatives de premier plan ces dernières années. En 2017, par exemple, l'organisation caritative mondiale « Fidelity Charitable » a reçu l'équivalent de 69 millions de dollars en dons de crypto-monnaie. La même année, un donateur anonyme connu sous le nom de « Pine » a également distribué environ 55 millions de dollars de dons en Bitcoin à diverses organisations du monde entier via le Pineapple Fund.

Comme exposé précédemment, la Blockchain Charity Foundation (BCF) est un autre exemple notable de crypto-philanthropie. La BCF est un organisme à but non lucratif qui vise à transformer la philanthropie en utilisant une plateforme caritative décentralisée.


Ultimes réflexions

La crypto-philanthropie reste un moyen relativement nouveau d’envoyer, d’accepter et de distribuer des dons. Mais au fur et à mesure que la technologie de la blockchain se généralise et devient mieux connue, les organisations caritatives et les donateurs pourraient à terme la considérer comme un moyen plus efficace d'aider les personnes dans le besoin. Il semble assez raisonnable de supposer que, avec l’adoption de cette forme de donation par le public, les organisations caritatives vont développer leurs opérations liées aux crypto-monnaies.

Loading