Avantages et inconvénients de la Blockchain

Partager
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

La plupart des blockchain (ou chaînes de blocs) sont conçues comme une base de données décentralisée qui fonctionne comme un registre numérique distribué. Ces registres blockchain enregistrent et stockent des données dans des blocs, organisés en ordre chronologique et liés par des preuves cryptographiques. La création de la technologie blockchain a apporté de nombreux avantages dans beaucoup de secteurs d’activité, offrant une sécurité renforcée dans des environnements dits « sans confiance ». Cependant, sa nature décentralisée implique également des inconvénients. Par exemple, en comparaison avec les bases de données centralisées traditionnelles, les chaînes de blocs peuvent avoir une efficacité limitée et nécessitent une plus grande capacité de stockage.


Avantages

Distribué
Etant donné que les données de la blockchain sont souvent stockées dans des milliers de périphériques sur un réseau de nœuds distribué, le système et les données sont extrêmement résistants aux défaillances techniques et aux attaques malveillantes. Chaque nœud du réseau est capable de répliquer et de stocker une copie de la base de données. De ce fait, il n’existe aucun point de défaillance unique: un seul nœud mis hors ligne n’affecte ni la disponibilité ni la sécurité du réseau.

En revanche, de nombreuses bases de données classiques reposent sur un ou plusieurs serveurs et sont ainsi plus vulnérables aux défaillances techniques et aux cyberattaques.

Stabilité
Il est très peu probable que les blocs confirmés soient inversés, ce qui signifie qu’une fois les données enregistrées dans la blockchain, il est extrêmement difficile de les supprimer ou de les modifier. Cela fait de la blockchain une technologie de choix pour le stockage d’enregistrements financiers ou de toute autre donnée nécessitant une possibilité d’audit, car chaque modification est suivie et enregistrée en permanence dans un registre distribué et public.

Par exemple, une entreprise pourrait utiliser la technologie de la blockchain pour prévenir les comportements frauduleux de ses employés. Dans cette hypothèse, la blockchain pourrait fournir un enregistrement sécurisé et stable de toutes les transactions financières effectuées au sein de l'entreprise. Ce qui rendrait beaucoup plus difficile pour un employé la dissimulation de transactions suspectes.

Système sans confiance
Dans la plupart des systèmes de paiement traditionnels, les transactions ne dépendent pas uniquement des deux parties impliquées, mais également d'un intermédiaire - comme une banque, une société de cartes de crédit ou un prestataire de paiement. Lorsque vous utilisez la technologie blockchain, cela n'est plus nécessaire car le réseau de nœuds distribués vérifie les transactions via un processus appelé le minage. Pour cette raison, la blockchain est souvent considérée comme un système «sans confiance» (où les acteurs n’ont pas besoin de se connaître, ni de se faire confiance).

Par conséquent, un système de blockchain élimine le risque de faire confiance à une seule organisation et réduit ainsi les coûts globaux et les frais de transaction en éliminant les intermédiaires ou les tiers.


Désavantages

Les attaques à 51%
L'algorithme de consensus par la Preuve de travail qui protège la chaîne de blocs Bitcoin s'est avéré très efficace au fil des ans. Cependant, des attaques potentielles peuvent être menées contre les réseaux blockchain et les attaques à 51% sont celles qui font le plus débat. Une telle attaque peut se produire si une entité parvient à contrôler plus de 50% de la puissance de hachage du réseau, ce qui permettrait éventuellement de perturber le réseau en excluant ou en modifiant intentionnellement l'ordre des transactions.

Bien que théoriquement possible, il n’y a jamais eu d’attaque réussie à 51% sur la blockchain du Bitcoin. À mesure que le réseau se développe, la sécurité augmente et il est peu probable que les mineurs investissent des sommes d’argent et des ressources considérables pour attaquer Bitcoin, car ils sont mieux récompensés s’ils agissent honnêtement. De plus, une attaque réussie à 51% ne pourrait modifier les transactions les plus récentes que pendant un court laps de temps, les blocs étant liés par des preuves cryptographiques (la modification de blocs plus anciens nécessiterait des niveaux de puissance de calcul quasi-impensables). En outre, la blockchain de Bitcoin est très résistante et s’adapterait rapidement en réponse à une attaque.

Modification de données
Un autre inconvénient des systèmes de blockchain est qu’une fois que des données ont été ajoutées à la blockchain, il est très difficile de les modifier. Si la stabilité est l’un des avantages de la blockchain, cela n’est pas toujours un point positif. Modifier les données ou le code d'une chaîne de blocs est généralement très exigeant et nécessite souvent une bifurcation dure (ou hard fork en anglais), une chaîne étant abandonnée alors qu’une nouvelle est formée.

Clés privées
La blockchain utilise une cryptographie à clé publique (ou asymétrique) pour donner aux utilisateurs la propriété de leurs unités de crypto-monnaie (ou de toute autre donnée de la chaîne de blocs). Chaque compte (ou adresse) blockchain a ainsi deux clés correspondantes: une clé publique (qui peut être partagée) et une clé privée (qui doit rester secrète). Les utilisateurs ont besoin de leur clé privée pour accéder à leurs fonds, ce qui signifie qu'ils agissent comme leur propre banque. Si un utilisateur perd sa clé privée, l'argent est alors concrètement perdu et il ne peut rien y faire.

Inefficacité
Les blockchains, en particulier celles qui utilisent la Preuve de Travail (Proof of work), sont très inefficaces dans un certain sens. Alors que le minage est très compétitif et qu'il n'y a qu'un seul gagnant toutes les dix minutes, le travail de tous les autres mineurs est ainsi gaspillé. Comme les mineurs cherchent continuellement à augmenter leur puissance de calcul, pour avoir plus de chances de trouver un hachage de bloc valide, les ressources utilisées par le réseau Bitcoin ont considérablement augmenté ces dernières années et consomment actuellement plus d'énergie que de nombreux pays, comme le Danemark, l’Irlande ou le Nigéria.

Espace de stockage
Les registres sur la Blockchain peuvent devenir très volumineux avec le temps. La blockchain Bitcoin nécessite actuellement environ 200 Go de stockage. La croissance actuelle de la taille de la blockchain semble dépasser celle des disques durs et le réseau risque de perdre des nœuds si le registre devient trop volumineux pour être téléchargé et stocké par les utilisateurs.


Conclusion

Malgré ses inconvénients, la technologie blockchain présente des avantages uniques, et est clairement là pour rester. Le chemin vers une adoption grand public est encore long, mais de nombreux secteurs commencent à prendre conscience des avantages et des inconvénients des systèmes blockchain. Les prochaines années verront probablement les entreprises et les gouvernements expérimenter de nouvelles applications, afin de déterminer dans quels domaines la technologie blockchain apporte le plus de valeur.

Loading