Qu'est-ce que la preuve de destruction?

Partager
Copied to clipboard!
Qu'est-ce que la preuve de destruction?
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

Alors que la plupart des systèmes blockchain utilisent un algorithme de consensus Proof of Work (PoW) ou Proof of Stake (PoS), la preuve de “burn” (PoB - littéralement preuve de destruction, mais il n’existe pas encore de terme officiel en français) est actuellement testée comme alternative possible.

De manière générale, les algorithmes de consensus blockchain sont responsables de la sécurité du réseau ainsi que de la vérification et de la validation des transactions.

Une blockchain Proof of Work, telle que celle du Bitcoin, crée un scénario dans lequel les mineurs se font concurrence pour trouver une solution valide à un problème cryptographique complexe. Le premier mineur à trouver une solution pour un certain bloc diffuse sa preuve de travail (le hachage de bloc) vers le reste du réseau. Le réseau de nœuds distribués vérifiera ensuite si cette preuve est valide ou non. Si cette dernière est valide, le mineur gagne le droit d'ajouter définitivement le bloc dans la blockchain et est également récompensé par des bitcoins nouvellement créés.

En ce qui concerne les blockchains Proof of Stake, l’algorithme de consensus fonctionne de manière différente. Au lieu d'utiliser des fonctions de hachage, l'algorithme PoS utilise des signatures numériques qui prouvent la propriété des Coins. La validation de nouveaux blocs est effectuée par ce que l’on appelle des forgeurs, qui sont choisis de manière déterministe. Plus un forgeur a de Coins verrouillés en “stake”, plus il a de chances d'être choisi comme validateur de bloc. Contrairement aux systèmes PoW, toutefois, la majorité des systèmes PoS ne fournissent pas de récompenses de bloc, et tout ce qu'un forgeur obtient de la validation d'un bloc, ce sont les frais de transaction.

Bien que l'algorithme Proof of Burn présente des similitudes avec PoW et PoS, il a sa propre façon de parvenir à un consensus et de valider des blocs.


Preuve de destruction - Proof of Burn (PoB)

Il existe plus d'une version de PoB, mais le concept de preuve de destruction idéalisé par Iain Stewart est probablement le plus reconnu dans l'espace de crypto-monnaie. Il a été proposé comme une alternative plus durable à l’algorithme de consensus PoW.

La preuve de destruction ressemble essentiellement à un algorithme de preuve de travail mais avec des taux de consommation d'énergie réduits. Le processus de validation de bloc des réseaux PoB ne nécessite pas l'utilisation de ressources de calcul puissantes et ne dépend pas d'un matériel d'extraction puissant (comme les ASIC). Au lieu de cela, les Coins sont délibérément détruits et cela constitue un moyen “d’investir” des ressources dans la blockchain, de sorte que les mineurs candidats ne sont pas tenus d’investir des ressources physiques. Dans les systèmes PoB, les mineurs investissent dans des plates-formes d’exploitation minière virtuelles (ou de la puissance de minage virtuelle).

En d’autres termes, en effectuant des destructions de Coins, les utilisateurs sont en mesure de démontrer leur engagement à l’égard du réseau, en obtenant le droit de miner et de valider des transactions. Étant donné que le processus de destruction de Coins représente une puissance de minage virtuelle, plus le nombre de Coins dépensés par un utilisateur en faveur du système est important, plus grande est la puissance d’extraction minière dont il dispose et, par conséquent, plus il est probable qu’il soit choisi comme le prochain validateur de blocs.


Comment fonctionne la preuve de destruction? 

En quelques mots, le processus de destruction de Coins consiste à les envoyer à une adresse publique vérifiable par quiconque le souhaite, où ils deviennent inaccessibles et inutiles. En règle générale, ces adresses (autrement dit, les adresses d’ingurgitation) sont générées de manière aléatoire sans qu'aucune clé privée ne leur soit associée. Naturellement, le processus de destruction de Coins réduit l’offre en circulation sur le marché et crée une pénurie économique (augmentation de la rareté), entraînant une augmentation potentielle de sa valeur. Mais au-delà, le Burn de Coin est un moyen alternatif d’investir dans la sécurité du réseau.

Une des raisons pour lesquelles les blockchains Proof of Work sont sécurisées, c’est parce que les mineurs doivent investir beaucoup de ressources pour finalement être rentables. Cela signifie qu'un mineur PoW aura toutes les incitations pour agir honnêtement et aider le réseau afin d'éviter le gaspillage des investissements initiaux.

L'idée est similaire pour les algorithmes Proof of Burn. Mais au lieu d’investir dans l’électricité, du travail et de la puissance de calcul, les chaînes de blocs de PoB sont censées être sécurisées par l’investissement réalisé au moyen de destruction de Coins et rien d’autre.

De la même manière que les blockchain PoW, les systèmes PoB fourniront des récompenses de bloc aux mineurs et, sur un certains lapse de temps, les récompenses devraient couvrir l'investissement initial des Coins détruits.

Comme indiqué précédemment, il existe différentes manières de mettre en œuvre l'algorithme de consensus Proof of Burn. Tandis que certains projets PoB minent en détruisant des Bitcoins, d’autres parviennent à un consensus en brûlant leur propre crypto-monnaie.


Preuve de destruction vs preuve d’enjeu

Le point commun entre PoB et PoS est le fait que les validateurs de bloc doivent investir leurs propres Coins pour pouvoir participer au mécanisme de consensus. Cependant, les blockchains PoS exigent généralement des forgeurs de verrouiller des Coins en “stake”. Cependant s'ils décident de quitter le réseau, ils peuvent récupérer ces Coins et les vendre sur le marché. Par conséquent, dans un tel scénario, il n’y a pas de pénurie permanente sur le marché car les Coins ne sont retirées de la circulation que pendant un certain temps. De l’autre côté, les validateurs de bloc POB doivent détruire leurs Coins à jamais, créant ainsi une pénurie économique permanente.


Avantages et inconvénients de la preuve de destruction 

Les avantages / inconvénients énumérés ici sont basés sur les arguments généraux des partisans du PoB et ne doivent pas être considérés comme des faits prouvés. Il existe des controverses au sujet de ces arguments qui nécessitent des tests supplémentaires pour être confirmées valides ou invalides.


Les avantages


  • Plus durable. Consommation d'énergie réduite.

  • Pas besoin de matériel minier. Les destructions de Coins sont de la puissance de minage virtuelle.

  • Les destructions de Coins réduisent l'offre en circulation (rareté sur le marché).

  • Encourage l'engagement à long terme des mineurs.

  • La distribution / le minage de Coins a tendance à être moins centralisée.


Désavantages

  • Certains disent que le PoB n'est pas vraiment éco-responsable car les Bitcoins détruits sont générés par l'extraction du PoW, qui nécessite beaucoup de ressources.

  • Rien n’a encore été prouvé à grande échelle. Des tests supplémentaires sont nécessaires pour confirmer son efficacité et sa sécurité.

  • La vérification du travail effectué par les mineurs a tendance à être retardée. Le processus n'est pas aussi rapide que dans les blockchains Proof of Work.

  • Le processus de destruction de Coins n’est pas toujours transparent ni facilement vérifiable par l’utilisateur lambda.

Loading