Qu'est-ce que le Bitcoin ?

Partager
Copied to clipboard!
Qu'est-ce que le Bitcoin ?
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

Chapitres

  1. Introduction à Bitcoin
  2. D'où viennent les Bitcoins ?
  3. Débuter avec Bitcoin
  4. Le Halving de Bitcoin
  5. Idées reçues à propos de Bitcoin
  6. La Scalabilité de Bitcoin
  7. Participation au réseau Bitcoin


Chapitre 1 - Introduction à Bitcoin

Sommaire


Qu'est-ce que le Bitcoin ?

Bitcoin est une forme de monnaie numérique, ou digitale. Mais contrairement aux monnaies fiduciaires auxquelles nous sommes accoutumés, il n'existe pas de banque centrale qui en détiendrait le contrôle. Un telle entité est, au sein du système financier de Bitcoin, remplacée et incarnée par des milliers d'ordinateurs répartis à travers le monde. Absolument n'importe qui peut participer à l'écosystème en téléchargeant et installant un logiciel libre (open-source).

Bitcoin fut la toute première crypto-monnaie crée, dévoilée en 2008 et lancée en 2009. Elle permet à ses utilisateurs d'envoyer et de recevoir de la monnaie numérique (des bitcoins, avec un b minuscule abrégés en BTC). Ses principaux atouts résident dans sa caractéristique de résistance à la censure,  le fait qu'un solde ne peut pas être dépensé simultanément à plusieurs endroits à la fois et la possibilité de réaliser des transaction de n'importe où et à n'importe quel moment.


À quoi sert Bitcoin ?

Les gens utilisent Bitcoin pour plusieurs raisons. Beaucoup l'apprécient pour sa nature dite "sans-permission" — toute personne possédant une connexion Internet peut envoyer et recevoir des bitcoins. On peut établir une analogie avec l'argent liquide dans le fait que personne ne peut vous empêcher de l'utiliser comme bon vous semble, le plus étant que sa condition digitale induit la possibilité de réaliser des transactions de manière globale.


Qu'est-ce qui fait la valeur de Bitcoin ?

Bitcoin est décentralisé, résistant à la censure, sécurisé et sans frontières. 

Ces qualités en ont fait un outil de choix pour des cas d'utilisation tels que des virements à l'international et la réalisation de paiements anonymes (contrairement aux cartes bancaires qui sont associées à une identité).

Beaucoup choisissent de ne pas dépenser leurs bitcoins, préférant les conserver sur le long terme (pratique dénommée hodling, néologisme provenant d'une faute d'orthographe volontaire sur le terme anglais "hold", "détenir/conserver"). Bitcoin s'est vu attribué le surnom d'or digital, de par le fait qu'il n'existe qu'un montant fini et inextensible de bitcoins disponibles. Certains investisseurs perçoivent Bitcoin comme une réserve de valeur, parce que les bitcoins sont rares et très difficile à produire — de manière similaire aux métaux précieux tels que l'or ou l'argent. 

Les Hodlers pensent que ces caractéristiques — combinées avec une disponibilité globale et une liquidité importante — en font un medium idéal pour y placer un capital sur le long terme. Ils prennent donc le parti d'une augmentation continuelle de la valeur de Bitcoin au fil du temps.


Comment fonctionne Bitcoin ?

Si Alice réalise une transaction avec Bob, elle n'envoie pas ses fonds de la manière dont on le conçoit habituellement. Le réseau Bitcoin n'est pas l'équivalent digital d'un échange de pièces de monnaies. On peut plutôt se représenter qu'Alice inscrit sur un grand registre — consultable par n'importe quelle personne — la transaction, son montant et le fait que Bob en est le destinataire. Si Bob désire envoyer ces même fonds à Carole, cette dernière peut attester via le registre que Bob possède bien le solde en question.


exemples de transactions


Ce registre est en fait un type particulier de base de données qui répond au nom de blockchain. Les participants du réseau possèdent tous une copie identique de cette dernière sur leur terminal. Ils sont ainsi interconnectés dans le but de synchroniser toutes les nouvelles informations.

Lorsqu'un utilisateur effectue un paiement, il le diffuse directement sur le réseau Peer-to-Peer. Il n'existe pas de banque ou d'institution centralisée qui serait en charge de procéder au transfert. Pour ajouter des nouvelles données, la blockchain Bitcoin utilisent un mécanisme spécial appelé minage. C'est au travers de ce procédé que de nouveaux blocs de données transactionnelles sont enregistrés sur la blockchain.


Qu'est-ce que la blockchain ?

La blockchain est un registre dit "append-only" ou d'ajout-pur: cela signifie qu'on ne peut seulement qu'y ajouter des données. Une fois les données ajoutées, il est extrêmement difficile de les modifier ou de les effacer. La blockchain réalise une telle prouesse en indexant chaque bloc de données antérieur dans le suivant.


comment la blockchain utilise le hachage du bloc précédent pour produire le bloc suivant


Cet index est en fait un hash du bloc précédent. Le hachage désigne un processus de traitement de données au travers d'un algorithme uni-directionnel pour produite une "empreinte digitale" unique à partir de l'information d'entrée. Si cette entrée était modifiée ne serait-ce que très légèrement, l'empreinte digitale associée en ressortirait complètement changée. Puisque les blocs de données sont chaînés entre eux (d'où le terme "blockchain", littéralement traduit en chaîne de blocs) il n'existe aucun moyen d'éditer une entrée antérieure pour quiconque voudrait s'y essayer: cela invaliderait instantanément tous les blocs subséquents. Cette architecture spécifique est un des composants essentiels sur lesquels se base l'affirmation que la blockchain est sécurisée.

Pour une introduction générale aux blockchains, consultez Le Parfait Guide du Débutant pour Comprendre la Technologie Blockchain..


Bitcoin est tout à fait légal dans la plupart des pays. Il existe cependant une poignée d'exceptions, assurez-vous donc de bien lire et connaître les lois de votre juridiction avant d'investir dans la crypto-monnaie.

Dans les pays où la possession de bitcoins est autorisée, les institutions gouvernementales adoptent des approches différentes en ce qui concerne la fiscalité et le cadre légal. Toutefois, la réglementation est encore floue et sous-développée dans l'ensemble et va probablement changer considérablement dans les années à venir.


L'Histoire de Bitcoin

Qui a créé Bitcoin?

Personne ne sait ! Le créateur de Bitcoin agissait sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, mais jamais rien n'a fuité à l'égard de son identité. Satoshi pourrait être une homme, une femme ou même un groupe de développeurs situé n'importe où dans le monde. Le nom est à consonance Japonaise, mais la maîtrise parfaite de la langue anglaise dont il faisait preuve a conduit beaucoup de personne à penser qu'il/elle/ils étai(en)t originaire(s) d'un pays anglophone.

C'est Satoshi qui publia le Livre Blanc de Bitcoin ainsi que le logiciel associé. Cependant, le mystérieux créateur disparu subitement en 2010.


Satoshi a-t-il inventé la technologie de la blockchain ?

Bitcoin combine en fait un certain nombre de technologies antérieures à son avènement, qui existaient et sur lesquelles on expérimentait depuis un certain temps. Entre autres, ce concept de chaîne de blocs n'est pas né avec Bitcoin. L'utilisation de ce type de structures de données inaltérables remonte au début des années 90 lorsque Stuart Haber et W. Scott Stornetta proposèrent un système d'horodatage des documents. Tout comme les blockchains d'aujourd'hui, ce système s'appuyait sur des techniques de cryptographie pour sécuriser les données et les empêcher d'être altérées.

Anecdote intéressante, à aucun moment le livre blanc de Satoshi ne fait usage du terme "blockchain".

Voir également: L'Histoire de la Blockchain.


Les monnaies numériques avant Bitcoin

Bitcoin ne fut pas pas la première tentative en matière de monnaie numérique, mais est très certainement devenue la plus populaire. Les précédentes tentatives ont ouvert la voie pour l'invention de Satoshi:

DigiCash

DigiCash était une entreprise fondée par l'informaticien et cryptographe David Chaum à la fin des années 80. Elle fut présentée en tant que solution pour la réalisation de transactions en ligne, en se concentrant sur la caractéristique de confidentialité. Vous pouvez lire le livre blanc rédigé par Chaum ici.

Le modèle DigiCash était un système centralisé, mais il s'agissait néanmoins d'une expérience intéressante. La société a ensuite fait faillite, ce que Chaum attribue au fait qu'à cet époque, le commerce en ligne en était encore au stade pré-natal.

B-money

B-money a été initialement décrite dans une proposition de Wei Dai, ingénieur informatique, publiée dans les années 1990. Il est cité dans le livre blanc de Bitcoin, et il n'est pas difficile de comprendre pourquoi. 

B-money proposait un système Proof of Work (Preuve de Travail, également utilisé dans le minage Bitcoin) et l'utilisation d'une base de données décentralisée dans laquelle les utilisateurs avaient à signer des transactions. Une deuxième version de b-money décrivait également une idée similaire au staking, qui est utilisée dans d'autres crypto-monnaies aujourd'hui.

En définitive, b-money ne dépassa pas l'étape du brouillon et ne vit donc jamais le jour. Cependant, Bitcoin s'inspire clairement de différents concepts présentés par Dai.

Bit Gold

Il existe une telle ressemblance entre Bit Gold et Bitcoin que certains pensent de Nick Szabo, l'informaticien qui créa Bit Gold, qu'il est Satoshi Nakamoto. Dans les grandes lignes, Bit Gold se base sur un registre dans lequel s'inscrivent des chaînes de données créées via des opérations par Preuve de Travail.

Tout comme b-money, le projet ne fut jamais développé entièrement. Les similitudes entre Bit Gold et Bitcoin ont, cependant, ancré sa place en tant que précurseur de Bitcoin.




Chapitre 2 - D'où viennent les Bitcoins ?

Sommaire


Comment crée-t-on de nouveaux bitcoins ?

Bitcoin possède une offre limitée ou finie, c'est à dire qu'il ne peut exister plus de bitcoins qu'un certain montant pré-déterminé. Mais tous les bitcoins ne sont pas encore en circulation. La seule manière de créer de nouveau bitcoins, c'est au travers d'un procédé appelé minage — ce mécanisme spécifique utilisé pour ajouter de nouvelles données à la blockchain.


Combien de bitcoins existe-t-il ?

C'est le protocole qui détermine l'offre maximale de Bitcoin, fixée à 21 millions d'unités. Début 2020, un peu moins de 90% des bitcoins totaux ont été générés, mais cela prendra un peu plus de cent ans pour produire les derniers 10% restants. Cela est dû à l'événement périodique connu sous le nom de halving qui réduit graduellement les récompenses de minage.


Comment fonctionne le minage de Bitcoin ?

En minant, les participants ajoutent des blocs à la blockchain. Pour ce faire, ils doivent consacrer leur puissance informatique à la résolution d'un puzzle cryptographique. En guise d'incitation, il existe une récompense disponible pour quiconque qui propose un bloc valide. 

Il est coûteux de générer un bloc, mais très facile et bon marché de vérifier sa validité. Si quelqu'un essaie de tricher avec un bloc non valide, le réseau le rejette immédiatement et le mineur sera incapable de récupérer les ressources investies dans les coûts de minage.

La récompense — souvent étiquetée comme récompense de bloc — est constituée à partir de deux éléments: les frais rattachés aux transactions et la subvention de bloc. La subvention de bloc est la seule et unique source de "nouveaux" bitcoins. Au fur et à mesure que de nouveaux blocs sont minés, elle rajoute un montant pré-déterminé de coins à l'offre totale.


Combien de temps faut-il pour miner un bloc ?

Le protocole ajuste la difficulté du minage de sorte à ce qu'il faille environ dix minutes pour trouver un nouveau bloc. L'ajout d'un nouveau bloc ne se fait pas toujours exactement dix minutes après le précédent, le temps réel ne fait que simplement fluctuer autour de cette cible.




Chapitre 3 - Débuter avec Bitcoin

Sommaire


Où puis-je acheter des bitcoins ?

Comment acheter des bitcoins avec une carte de crédit/débit

Binance vous permet d'acheter facilement des bitcoins dans votre navigateur. Pour ce faire :

  1. Dirigez-vous sur le portail Acheter et vendre des crypto-monnaies
  2. Sélectionnez la crypto-monnaie que vous souhaitez acheter et la devise avec laquelle vous souhaitez payer.
  3. Connectez-vous à Binance, ou inscrivez-vous si vous ne possédez pas déjà un compte.
  4. Choisissez votre mode de paiement.
  5. Si vous y êtes invité, complétez les détails de votre carte ainsi que la vérification de votre identité.
  6. Voila! Vos bitcoins seront crédités sur votre compte Binance.

Comment acheter des bitcoins sur des marchés pair-à-pair

Vous pouvez également acheter et vendre des bitcoins sur des marchés pair-à-pair. Cela vous permet d'acheter des coins auprès d'autres utilisateurs directement depuis l'application mobile Binance. Pour cela :

  1. Lancez l'application et connectez-vous, ou bien inscrivez-vous.
  2. Sélectionnez Achetez en un clic, puis l'onglet Acheter dans le coin supérieur gauche de l'interface.
  3. Il vous sera présenté un certain nombre d'offres différentes, cliquez sur Acheter pour celle qui vous conviendrait.
  4. Vous pouvez payer avec d'autres crypto-monnaies (onglet Par Crypto) ou de la monnaie fiduciaire (onglet Par Fiat). 
  5. En dessous, il vous sera demandé la méthode de paiement que vous souhaitez utiliser. Choisissez celle qui vous convient.
  6. Sélectionnez Acheter BTC.
  7. Vous devez maintenant effectuer le paiement. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur Marquer comme payé, et confirmer.
  8. La transaction est terminée lorsque le vendeur vous envoie vos coins.



Vous désirez vous lancer dans l'achat de crypto-monnaie? Achetez vos bitcoins sur Binance!



Que puis-je acheter avec mes bitcoins?

Vous pouvez acheter un grand nombre de biens et services avec Bitcoin. À ce stade, il peut être difficile (mais pas impossible) de repérer les vendeurs qui acceptent Bitcoin dans des magasins physiques. Cependant, vous serez toujours en mesure de trouver des sites Web qui l'acceptent ou vous permettent d'acheter des cartes-cadeaux à partir de bitcoins pour ensuite les utiliser dans d'autres services.

Pour n'en nommer que quelques-uns, voici quelques exemples de ce que vous pouvez acheter avec Bitcoin :

  • Billets D'avion
  • Chambres d'hôtel
  • Immobilier
  • Nourriture et boissons
  • Vêtements
  • Cartes-cadeaux ou bons d'achat
  • Abonnements en ligne


Où puis-je dépenser des bitcoins ?

Vous pouvez dépenser vos bitcoins dans un nombre croissant d'endroits ! En voici quelques-uns.

TravelbyBit

Économisez sur les frais de carte imposants lors de vos déplacements dans le monde! Vous pouvez réserver des vols et des hôtels avec Bitcoin et d'autres crypto-monnaies via TravelbyBit. Enregistrez-vous et payez en crypto-monnaies pour obtenir une réduction de 10% sur votre achat.

Spendabit

Spendabit est un moteur de recherche vous présentant les produits que vous pouvez acheter avec Bitcoin. Il vous suffit de rechercher ce que vous désirez acheter pour obtenir une liste de marchands proposant ces produits et acceptant Bitcoin.

Coinmap

Recherchez tous les vendeurs ainsi que les distributeurs automatiques de crypto-monnaies de votre région. Si vous désirez dépenser vos bitcoins et êtes à la recherche d'un endroit pour cela, voilà un service idéal.

Bitrefill

Vous pouvez acheter des cartes-cadeaux et bons d'achat pour des centaines de services et recharger votre abonnement téléphonique avec Bitcoin et d'autres crypto-monnaies sur Bitrefill. Plutôt simple d'utilisation, vous pouvez également utiliser le Lightning Network pour payer.


Carte thermique des détaillants

Carte thermique des détaillants qui acceptent les crypto-monnaies comme paiement. Source: https://coinmap.org/


Et si je perds mes bitcoins?

Parce qu'il n'existe aucune banque impliquée dans le processus, vous êtes le seul responsable de la securité et de la conservation de vos bitcoins. Certains préfèrent les stocker sur une plateforme d'échange alors que d'autres revendiquent un contrôle sans intermédiaire de leurs fonds via une grande variété de portefeuilles. Si vous utilisez un portefeuille, il est crucial pour vous de noter et conserver votre phrase seed pour pouvoir le restaurer.


Puis-je annuler les transactions Bitcoin?

Une fois que des données sont ajoutées à la blockchain, il est très difficile de les effacer (en pratique, c'est littéralement impossible). Cela veut dire que lorsque vous réalisez une transaction, celle-ci ne peut pas être inversée ou annulée. Il est recommandé de toujours procéder à une double voire triple vérification de l'adresse à laquelle vous envoyez vos fonds, afin de confirmer que celle-ci soit bien orthographiée.

Pour un exemple expliquant comment il est théoriquement possible d'inverser une transaction, consultez l'article Qu'est-ce qu'une attaque à 51%


Puis-je gagner de l'argent avec Bitcoin?

Vous pouvez gagner de l'argent avec Bitcoin, tout comme vous pouvez également en perdre. Généralement, les investisseurs à long terme achètent et conservent des bitcoins car ils sont convaincus que son prix continuera d'augmenter. D'autres types d'investisseurs choisissent d'en pratiquer le trading actif contre d'autres crypto-monnaies pour réaliser des profits à court et moyen terme. Ces deux types de stratégies comportent des risques, et offrent donc en contrepartie des gains potentiels plus élevés que d'autres stratégies à faible risque.

Certains investisseurs adoptent des stratégies hybrides. Ils détiennent un montant de bitcoins en tant qu'investissement de long terme tout en pratiquant le trading court-terme de manière simultanée avec des fonds parallèles (dans un portfolio séparé). Il n'existe pas de manière correcte ou incorrecte d'allouer des actifs à votre portfolio — chaque investisseur aura son propre appétit pour le risque et donc des objectifs différents.

Le prêt est une forme de plus en plus populaire de revenu passif. En prêtant vos cryptos à quelqu'un d'autre, vous pouvez générer des intérêts qu'ils vous reverseront ensuite. Des plateformes de prêt comme Binance Lending vous permettent de vous y adonner avec Bitcoin ainsi que d'autres crypto-monnaies.


Comment stocker mes bitcoins?

Il existe de nombreuses options pour stocker vos cryptos, chacune avec ses propres forces et faiblesses.


Stockage de vos bitcoins sur Binance

Une solution de conservation par un intermédiaire désigne une méthode de stockage dans laquelle l'utilisateur ne détient pas directement ses cryptos, mais les confie plutôt à une tierce partie. Pour réaliser des transactions, il doit donc se connecter sur la plateforme de cette tierce partie. Les plateformes d'échange comme Binance utilisent souvent ce modèle car il est le plus efficace pour pratiquer le trading.

Le stockage de vos crypto-monnaies sur Binance vous permet d'y accéder facilement dans le but de les échanger ou de les allouer à un prêt.

Stocker vos coins sur un portefeuille bitcoin

Les solutions sans-intermédiaire sont à l'opposé — elles impliquent que seul l'utilisateur possède le contrôle de ses fonds. Pour stocker vos crypto-monnaies de cette manière, vous avec besoin d'un portefeuille. Un portefeuille ne détient pas directement vos fonds, il détient plus précisément les clés cryptographiques qui permettent de les faire transiter sur la blockchain. Deux options s'offrent à vous:

Portefeuilles logiciels (hot wallets)

Un hot wallet est un logiciel qui se connecte d'une manière ou d'une autre à Internet. Généralement, il prendra la forme d'une application mobile, ou de bureau, qui vous permettra d'envoyer et de recevoir facilement des crypto-monnaies. Par exemple, Trust Wallet est un portefeuille d'utilisation facile qui permet de stocker une vaste gamme de crypto-monnaies différentes. Parce qu'ils se connectent en ligne, les portefeuilles logiciels sont généralement plus pratiques pour les paiements, mais ils sont également plus vulnérables aux attaques.

Portefeuilles matériels (cold wallets)

Les portefeuilles crypto-monnaies n'étant pas accessible en temps réel par Internet sont connus sous le nom de cold wallet ou portefeuilles matériels. Ils sont moins vulnérables car il n'existe pas de vecteur d'attaque par le biais d'internet, mais ils ont tendance à fournir une expérience utilisateur plus brut. On inclut également les portefeuilles papier dans cette dénomination.

Pour une description plus approfondie des types de portefeuille, consulter Explications à propos des différents types de portefeuille.




Chapitre 4 - Le Halving de Bitcoin

Sommaire


Qu'est-ce que le Halving de Bitcoin ?

Le halving ou halvening (traduction littérale: "réduction de moitié" ou "division par deux") de Bitcoin désigne simplement un événement de réduction des récompenses de bloc. Lorsqu'un halving a lieu, les récompenses distribuées aux mineurs qui valident de nouveaux blocs sont divisées par deux (ils reçoivent donc la moitié de ce qu'il recevaient avant le halving). Le halving n'impacte cependant pas les frais de transaction.


Comment se déroule le halving ?

Lors du lancement de Bitcoin, les mineurs recevaient 50 BTC pour chaque bloc valide qu'ils réussissaient à miner.

Le premier halving eu lieu le 28 novembre 2012. A partir de cette date, le protocole modifia les subventions de bloc en divisant le montant par deux, de 50 BTC à 25 BTC. Le second halving eu lieu le 9 juillet 2016 (de 25 BTC à 12.5). Le prochain halving est attendu en mai 2020, et descendra ce montant à 6.25 BTC.

Vous remarquez peut-être un modèle qui se dessine. A quelques mois près, un nouveau halving se produit tous les 4 ans. C'est une conséquence de la conception du protocole, mais pour autant les dates exactes ne sont pas pré-déterminées. La règle est en fait liée à la hauteur de bloc tous les 210 000 blocs, un halving se produit. On peut ainsi estimer qu'un halving se produit toutes les 2 100 000 minutes (souvenez-vous, un bloc nécessite environ 10 minutes pour être miné).


schéma de la création de bitcoins


Dans le graphique ci-dessus, on peut voir la diminution de la subvention des blocs au fil du temps et la relation établie avec l'offre en circulation d'abord puis l'offre totale. Au premier coup d'oeil il pourrait sembler que les récompenses tombent très vite à zéro et que l'offre en circulation arrive rapidement au maximum de l'offre totale. Mais cela n'est pas le cas. les courbes tendent en fait vers ces points, on projette que la subvention de bloc atteigne zéro aux environs 2140.


Pourquoi un Halving ?

C'est l'un des principaux arguments de vente à l'égard de Bitcoin, mais Satoshi Nakamoto ne précisa jamais le raisonnement aboutissant au seuil de 21 millions d'unités. Certains choisissent de l'expliquer en disant que c'est tout simplement le produit d'une récompense de bloc fixée arbitrairement à 50 BTC à l'inception et de la division par deux de celle-ci tous les 210 000 blocs.

La caractéristique d'une offre totale limitée signifie que la monnaie n'est pas sujette à une dévaluation sur le long terme. Cela contraste fortement avec la monnaie fiduciaire, qui perds continuellement son pouvoir d'achat au fur et à mesure que de nouvelles unités sont crées et mises en circulation.

Il est logique d'introduire une limite sur la vitesse à laquelle les participant du réseau peuvent miner de nouvelles unités. Sachant que 50% de l'offre totale a déjà été généré à la hauteur de bloc 210 000 (en 2012 donc), si la récompense de bloc était restée stable, toutes les unités auraient déjà été minées en 2016.

Avec le mécanisme du halving, il y a une incitation à miner pour plus d'un siècle supplémentaire. Cela donne ainsi au système plus que suffisamment de temps pour attirer des utilisateurs afin que le marché des frais de transaction puisse se développer ensuite.



Vous désirez vous lancer dans l'achat de crypto-monnaie? Achetez vos bitcoins sur Binance !



Quel est l'impact du halving ?

A la première ligne des entités impactées par le halving se trouvent les mineurs. Ce qui est logique, sachant que les récompenses de bloc constituent une part significative de leurs revenus. Lorsque celles-ci sont divisées par deux, leurs revenus sont donc impactés eux aussi significativement. La récompense de bloc est également constituée des frais de transactions, mais jusqu'à aujourd'hui, ceux-ci ne représentent qu'une petite fraction de la récompense.

Les halving peuvent donc rendre le minage non-rentable pour certains participants. Ce que cela induit pour le secteur à grande échelle n'est pas encore très bien cerné. Une réduction des récompenses de bloc pourrait mener à une centralisation plus importante de l'activité de minage, dans des pools de minage, ou tout simplement mettre en avant les techniques de minage les plus efficaces.

Si Bitcoin continue de s'appuyer sur un algorithme à Preuve de Travail, il faudrait à priori une augmentation des frais de transaction pour que le minage reste profitable. Ce scénario est tout à fait plausible sachant que chaque bloc ne peut inclure qu'un certain nombre de transactions. Dans le cas où de nombreuses transactions sont en attente, celles qui incluent les plus hauts frais seront traitées en priorité.

Historiquement, une nette augmentation du prix survient à la suite d'un halving. Bien entendu, les données existantes sont limitées à ce sujet sachant qu'il ne s'est produit pour l'instant que deux halvings. Nombreux sont ceux qui attribuent la hausse de prix à une appréciation de la rareté de Bitcoin par le marché, et que celle-ci serait donc déclenchée par les halvings. Ceux qui soutiennent cette thèse projettent volontiers une nouvelle hausse importante du prix de Bitcoin à la suite du halving de Mai 2020.

D'autres sont en désaccord avec cette logique, arguant que le marché aurait déjà pris en compte le halving (voir l'Hypothèse du marché efficace). Après tout, l’événement ne survient pas comme une surprise, les participants savent depuis plus d’une décennie que la récompense de bloc sera réduite en mai 2020. Un autre point souvent invoqué, c'est le fait que l'industrie était extrêmement sous-développée au cours des deux premiers halvings. De nos jours, elle a un profil plus établi, propose des outils de trading sophistiqués et se trouve beaucoup plus accessible pour un public élargi d'investisseurs.


Quand est-ce qu'aura lieu le prochain Halving de Bitcoin ?

Le prochain halving devrait avoir lieu en mai 2020, la récompense de bloc tombera ainsi à 6,25 BTC. Gardez un œil sur le compte à rebours avec le Compte à rebours du Halving de Bitcoin proposé par Binance Academy.




Idées reçues à propos de Bitcoin

Sommaire


Bitcoin est-il anonyme?

Pas vraiment. Bitcoin peut paraître anonyme à première vue, mais cela n'est pas exact. La blockchain Bitcoin est publique et quiconque le désire peut consulter les transactions. Votre identité n'est pas reliée à votre portefeuille sur la blockchain, mais un observateur équipé des ressources nécessaires peut potentiellement relier les deux ensemble. Il est plus exact de décrire Bitcoin comme système pseudonyme Les adresses Bitcoin sont visibles par tout le monde, mais le nom de leur propriétaire ne l'est pas.

Cela dit, le système est relativement privé, il existe également des méthodes qui compliquent largement la tâche à ceux qui voudraient suivre vos transactions et ce que vous faites de vos bitcoins. Des technologies accessibles gratuitement peuvent créer une potentielle dénégation pour "casser" le lien entre vos différentes adresses. Ajouté à cela, des mises à jour futures pourraient largement augmenter la confidentialité au sein du réseau — consulter Une Introduction aux Transactions Confidentielles pour plus d'informations à ce sujet.


Bitcoin est-il une arnaque ?

Non. Tout comme la monnaie fiduciaire, Bitcoin peut également être utilisé pour des des activités illégales. Mais cela n'en fait pas une arnaque pour autant.

Bitcoin est une monnaie digitale dont personne ne possède le contrôle unilatéral. Ses détracteurs l'ont taxé de schéma pyramidal, mais il ne rentre pourtant pas dans la définition. En tant que monnaie digitale, ses fonctions sont tout aussi bien assurées à 20$ l'unité qu'a 20 000$ l'unité. En plus de 10 ans d'existence, la technologie sur laquelle il se base à prouvé d'elle-même qu'on peut la considérer sécurisée et fiable.

Malheureusement, Bitcoin est utilisé dans de nombreuses escroqueries dont vous devez avoir conscience. Ces dernières incluent le phishing ainsi que d'autre schémas d’ingénierie sociale comme de faux giveaways ou promesses de don. Une bonne règle générale, c'est que  tout ce qui paraît trop beau pour être vrai, est sûrement une arnaque. Ne communiquez absolument jamais vos clés privées ou phrases seed à qui que ce soit. Et soyez méfiants des modèles qui proposent de démultiplier vos fonds et avoirs soit-disant sans risques. S'il se trouve que vous envoyez vos bitcoins à un arnaqueur ou une fausse annonce de redistribution, vous n'avez littéralement aucun moyen de les récupérer.


Bitcoin est-il une bulle ?

Au travers des nombreuses hausse paraboliques du prix de Bitcoin, il était commun d'entendre les gens le qualifier de bulle spéculative. De nombreux économistes ont comparé Bitcoin à des périodes comme la Tulipomanie ou la bulle internet des années 2000. 

En raison de la nature unique de Bitcoin en tant que produit numérique décentralisé, son prix est entièrement dicté par la spéculation sur le marché libre. Ainsi, de nombreux facteurs influencent le prix de Bitcoin pour en bout de course agir sur l'offre et la demande. Puisque les bitcoins sont rares et qu'ils suivent des règles d'émission ou de création strictes, on pense que la demande excédera l'offre sur le long terme.

Le marché des crypto-monnaies est également relativement minime comparé aux marchés traditionnels. Ainsi Bitcoin et les autre crypto-actifs tendent à être très volatiles, il n'est pas rare de voir des déséquilibres dans le marché entre l'offre et la demande, sur le court-terme.

En d'autres termes, Bitcoin se révèle être un actif parfois volatil. Mais la volatilité est une partie intégrante des marchés financiers, en particulier ceux possédant un faible volume et une faible liquidité.


Bitcoin utilise-t-il le cryptage ?

Non. C'est une idée reçue assez commune, mais la blockchain de Bitcoin n'utilise pas le cryptage de données. Chaque pair sur le réseau a besoin de pouvoir consulter les transactions afin de s'assurer de leur validité. Au lieu de cela, le système utilise des signatures digitales et des fonctions de hachage. Bien que certains algorithme de signature digitale utilisent en effet une forme de cryptage, cela n'est pas le cas en ce qui concerne Bitcoin.

Il est important de noter, cependant, que de nombreuses applications et portefeuilles crypto utilisent une forme de cryptage pour protéger les portefeuilles utilisateurs avec des mots de passe. Reste que ces méthodes de cryptages n'ont aucun lien direct avec la blockchain — elles sont juste intégrées dans d'autres technologies qui utilisent les données de la blockchain.




Chapitre 6 - la Scalabilité de Bitcoin

Sommaire


Qu'est-ce que la scalabilité ?

Le scalabilité est un terme qui désigne la mesure de la capacité d'un système à croître pour répondre à l'augmentation de la demande. Si vous hébergez par exemple un site web qui est débordé par le nombre de requêtes, vous pouvez le rendre scalable en y associant plus de serveurs d’hébergement. Un autre exemple, si vous désirez exécuter des applications plus gourmandes en ressources sur votre ordinateur, vous pouvez améliorer le nombre ou la puissance de ses composants.

Dans le contexte des crypto-monnaies, on utilise ce terme pour décrire la facilité de mise à niveau d'une blockchain pour qu'elle puisse traiter un plus grand nombre de transactions.


Pourquoi Bitcoin doit-il être scalable ?

Pour être appliqué aux paiements quotidiens, Bitcoin doit être rapide. Dans l'état actuel, il offre un débit relativement faible, ce qui signifie qu'il n'y a qu'un nombre limité de transactions pouvant être traitées dans chaque bloc. 

Comme nous l'avons vu dans le précédent chapitre, les mineurs engrangent les frais de transactions comme partie des récompenses de bloc. Les utilisateurs de Bitcoin incluent ces frais à leurs transactions pour inciter les mineurs à traiter ces dernières.

L'objectif des mineurs est d'établir un retour sur leur investissement quand au matériel et à l’électricité utilisés, il traitent donc en priorité les transactions avec les frais associés les plus importants. S'il se trouve qu'un grand nombre de transactions s'empilent dans la file d'attente du réseau (dénommée mempool), les frais de transaction peuvent augmenter significativement car les utilisateurs incrémenteront ces derniers pour voir leurs transactions traitées. Au plus haut, les frais moyens associés à une transaction étaient de plus de 50$.


Combien de transactions Bitcoin peut-il traiter ?

En se basant sur le nombre moyen de transaction par bloc, Bitcoin peut traiter environ 5 transactions par seconde pour le moment. C'est un montant bien en deçà de ceux affichés par les solutions de paiement centralisées, mais c'est un des coûts associés à la caractéristique décentralisée d'une monnaie. 

Parce qu'il n'est pas exécuté dans des centres de données contrôlés et pouvant être renforcés selon la volonté d'une seule entité, Bitcoin doit limiter la taille de ses blocs. On pourrait introduire une nouvelle taille de bloc qui permettrait de traiter 10 000 transactions par secondes, mais cela porterait atteinte à la décentralisation du réseau. Souvenez-vous que des nœuds complets doivent télécharger des nouvelles données toutes les dix minutes environ. Si cette tâche devient trop lourde à exécuter, beaucoup se désolidariseront sûrement du réseau.

Si le protocole doit être orienté en tant que solution pour les paiements instantanés et rapides, les adeptes de Bitcoin pensent qu'une scalabilité effective doit être atteinte de manière différente.


Qu'est-ce que le Lightning Network ?

Le Lightning Network est une proposition de solution de scalabilité pour Bitcoin. C'est une solution dite de seconde couche car elle sépare les transactions de la blockchain. Au lieu d'enregistrer toutes les transactions sur la couche de base, elles sont gérées par un autre protocole construit au-dessus de celle-ci.

Le réseau Lightning permet aux utilisateurs d'envoyer des fonds presque instantanément et gratuitement. Il n'y a aucune contrainte sur le débit (à condition que les utilisateurs aient la capacité d'envoyer et de recevoir). Pour utiliser le Bitcoin Lightning Network, deux participants bloquent un nombre de leurs bitcoins dans une adresse spéciale. L'adresse a une propriété unique – elle ne "libère" les bitcoins que si les deux parties sont d'accord pour le faire. 

De là, ces deux participants créent et entretiennent un registre privé leur étant propre pouvant redistribuer les fonds de l'un à l'autre autant de fois qu'ils le veulent et de la manière qu'ils le souhaitent en terme de montant, sans publier ces transactions sur la chaîne principale (la couche de base). Ils publient ensuite une transaction finale sur la blockchain lorsqu'ils ont terminé. La protocole mettra ensuite à jour leurs fonds en fonction de cette transaction. A noter qu'ils n'ont pas besoin d'établir un lien de confiance entre l'un et l'autre, si l'un des deux tente de tricher, le protocole le détectera et le punira.

Au total, un canal de paiement comme celui-ci ne nécessite que deux transactions: une pour doter l'adresse spéciale du montant désiré et une seconde pour réaliser la distribution finale. Cela signifie qu'entre temps, les deux utilisateurs peuvent faire des milliers de transactions entre eux. Une fois ce système complètement développé et optimisé, c'est une technologie qui pourrait bien devenir un composant essentiel des systèmes blockchain à grande échelle.

Pour une explication plus détaillée sur le problème de scalabilité et ses solutions potentielles, jetez un œil à l'article Scalabilité de la Blockchain — Chaînes latérales et Canaux de Paiements.


Que sont les forks ?

Puisque Bitcoin est open-source, quiconque le souhaite peut modifier le logiciel. Vous pourriez ajouter de nouvelles règles ou en supprimer d'anciennes pour répondre à différents besoins. Mais tous les changements adossés au code ne sont pas équivalents: certaines mises à jour rendront votre noeud incompatible avec le réseau existant, tandis que d'autres peuvent être rétrocompatibles.


Soft Forks

Un soft fork est une modification des règles qui laisse la possibilité aux noeuds mis à jour d'intéragir avec les anciens. Prenons la taille de bloc comme exemple. Supposons que nous avons une taille de bloc réglementée à 2MB et que la moitié du réseau décide d'implémenter un changement — à partir de maintenant, tous les blocs ne doivent pas dépasser 1MB. Ils rejettent donc dorénavant tous les blocs plus grand que cette limite. 

Les noeuds n'ayant pas fait la mise à jour peuvent toujours recevoir ces blocs ou diffuser les leurs. Ainsi tous les noeuds restent rattachés au réseau peu importe la version du logiciel (l'ancienne ou la nouvelle) qu'ils exécutent.

Dans l'animation ci-dessous, nous pouvons voir que les plus petits blocs sont acceptés à la fois par les noeuds utilisant l'ancienne ou la nouvelle version du protocole. Cependant, les nouveaux nœuds ne reconnaîtront pas les blocs de 2 MB, car ils suivent les nouvelles règles.


Gif d'explication soft fork


Le protocole Segregated Witness (ou SegWit) de Bitcoin est un exemple de soft fork. En utilisant une technique bien pensée, SegWit a permit d'introduire un nouveau format pour les blocs et les transactions. Les anciens noeuds continuent de recevoir des blocs, mais ils ne valident pas le nouveau type de transaction.


Hard Forks

Un hard fork génère plus de désordre. Supposons maintenant que la moitié du réseau décide d'augmenter la taille des blocs de 2MB à 3MB. Si vous essayez d'envoyer un bloc de 3MB à un noeud non mis à jour, il le rejettera car les règles selon lesquelles il fonctionne indique clairement que 2MB constitue la taille maximum d'un bloc valide. Parce que les deux versions ne sont plus inter-compatible, la blockchain se séparera en deux après la mise à jour.


Gif d'explication hard fork


La chaîne noire dans le diagramme ci-dessus se trouve être l'originale, avant le fork. Le hard fork a lieu au bloc n°2. A ce moment-là, les noeuds mis à jour commencent à produire des blocs plus grands (en vert). Les anciens noeuds n'admettent pas ces nouveaux blocs, alors ils continuent sur un chemin différent. On aboutit avec deux chaîne séparées qui partagent une histoire jusqu'au bloc n°2.

Au final, il existe maintenant deux protocoles distincts, chacun avec sa propre monnaie. Tous les soldes de l'ancienne chaîne sont clonés, ce qui veut dire que si vous possédez 20 BTC sur la chaîne originale, vous possédez maintenant 20 NewBTC sur la nouvelle.

En 2017, Bitcoin subit un hard fork controversé dans un scénario similaire à celui mentionné ci-dessus. Une minorité des participants désirait augmenter la taille des blocs pour aboutir à un débit de transaction plus élevé ainsi que des frais de transactions moins élevés. Le reste de la communauté percevait ce changement comme une mauvaise stratégie de scalabilité. Au final, le hard fork donna naissance au Bitcoin Cash (BCH), qui se scinda du réseau Bitcoin. BCH possède maintenant une communauté et une feuille de route différentes.

Pour en savoir plus à propos des forks, consultez l'article Hard Forks et Soft Forks.




Chapitre 7 - Participer au réseau Bitcoin

Sommaire


Qu'est-ce qu'un nœud Bitcoin?

Un "Noeud Bitcoin" désigne un programme qui interagit avec le réseau Bitcoin d'une manière spécifique. Il peut s'agir d'une multitude de périphériques différents, d'un téléphone portable gérant un portefeuille Bitcoin à un ordinateur dédié hébergeant une copie complète de la blockchain.

Il existe plusieurs types de noeuds, chacun exécutant des fonctions spécifiques. Ils agissent comme point de communication avec le réseau. Au sein du système, ils transmettent les informations au sujet des transactions et des blocs.


Comment fonctionne un nœud Bitcoin?

Nœuds Complets

Un nœud complet valide des transactions et donc des blocs sous certaines conditions (en fonction des règles du protocole). La plupart des nœuds complets exécutent le logiciel Bitcoin Core, qui se trouve être l'implémentation de référence du protocole Bitcoin. 

Le programme Bitcoin Core fut publié par Satoshi Nakamoto en 2009 — le logiciel s'appelait simplement Bitcoin à l'époque mais fut renommé par la suite pour éviter les confusions. D'autres implémentations peuvent être utilisées, à condition bien sûr qu'elles soient compatibles avec Bitcoin Core.

Les noeuds complets sont une composante essentielle de la décentralisation de Bitcoin. Ils téléchargent et valident les blocs et les transactions, pour ensuite les diffuser au reste du réseau. Parce qu'ils vérifient de manière indépendante l'authenticité de l'information qu'ils reçoivent, les utilisateurs ne sont pas dépendants d'un intermédiaire.

Les nœuds possédant des copies complètes de la blockchain sont désignés en tant que noeuds complets d'archive. Certains utilisateurs ne conservent pas les blocs les plus vieux pour économiser de l'espace de stockage — la blockchain Bitcoin contient plus de 200 GB de données de transactions.


Répartition globale des nœuds complets bitcoin

Répartition mondiale des nœuds complets Bitcoin. Source: bitnodes.earn.com


Nœuds Légers

Les noeuds légers ne sont pas autant compétents que les noeuds complets, mais ils nécessitent moins de ressources pour fonctionner. Ils permettent aux utilisateurs d'avoir une interface avec le réseau sans pour autant effectuer toutes les opérations des noeuds complets.

Là où un nœud complet télécharge tous les blocs pour les valider, les nœuds légers ne téléchargent qu'une partie de chaque bloc (appelée en-tête de bloc). Bien que l'en-tête du bloc soit minuscule, elle contient des informations qui permettent aux utilisateurs de vérifier que leurs transactions soient bien attribuées à un bloc spécifique. 

Les nœuds légers sont idéaux pour les appareils ayant des contraintes de bande passante ou d'espace. Il est courant de voir ce type de nœud utilisé dans les portefeuilles de bureau et mobiles. Parce qu'ils ne peuvent pas effectuer de validation, cependant, les nœuds légers sont dépendants des nœuds complets.


Nœuds de minage

Les nœuds de minage sont des nœuds complets qui effectuent une tâche supplémentaire – ils produisent des blocs. Comme nous l'avons abordé plus tôt, ils ont besoin d'équipements et de logiciels spécialisés pour ajouter des données à la blockchain. 

Les nœuds de minage prennent en charge des transactions en attente et les hachent avec d'autres informations pour générer un nombre. Si le nombre tombe en dessous d'une cible définie par le protocole, le bloc est valide et peut être diffusé à d'autres nœuds complets.

Mais pour miner sans compter sur qui que ce soit d'autre, les mineurs doivent exécuter un nœud complet. Sans quoi, ils ne peuvent pas savoir quelles transactions inclure dans le bloc. 

Si un utilisateur désire miner sans exécuter un nœud complet, il peut se connecter à un serveur lui apportant les informations dont il manque. Les pools de minage par exemple (qui désignent des regroupements de mineurs), n'ont besoin que d'un seul périphérique exécutant un nœud complet.

Pour une explication plus détaillée au sujet des différents types de nœuds, voir Qu'est-ce qu'un nœud ?


Comment exécuter un nœud Bitcoin complet

Le fait d'exécuter un nœud complet peut être avantageux pour les développeurs, les marchands et les utilisateurs finaux. L'exécution du client Bitcoin Core sur votre propre matériel vous donne des avantages en matière de confidentialité et de sécurité, et renforce le réseau Bitcoin dans son ensemble. Avec un nœud complet, vous ne comptez plus sur personne pour interagir avec l'écosystème.

Une poignée de sociétés tournées vers Bitcoin proposent des nœuds plug-and-play. Le matériel pré-construit est expédié à l'utilisateur, qui a juste besoin de le mettre sous tension pour commencer à télécharger la blockchain. Cela peut être plus pratique pour les utilisateurs moins qualifiés techniquement, mais cela revient souvent beaucoup plus cher que de mettre en place son propre nœud.

Dans la plupart des cas, un vieux PC ou ordinateur portable suffira. Il est déconseillé d'exécuter un nœud sur l'ordinateur que vous utilisez quotidiennement, car cela pourrait le ralentir considérablement. La blockchain grandit en permanence, vous aurez donc besoin de vous assurer que vous avez assez de mémoire pour la télécharger dans son intégralité. 

Un disque dur de 1To suffira pour les années à venir, à condition qu'il n'y ait pas de changement majeur mis en place dans la taille des blocs. Il faut également s'appuyer sur au moins 2Go de RAM (la plupart des ordinateurs en ont plus par défaut) et beaucoup de bande passante.

Dirigez vous ensuite vers le guide Exécuter un nœud complet sur bitcoin.org, qui détaille le processus de configuration de votre noeud. 


Comment miner des bitcoins

Au début, il était possible de miner de nouveaux blocs avec des ordinateurs portables conventionnels. Le système n'avait pas une grande communauté derrière lui, il y avait donc peu de concurrence quant au minage. Etant donné que l'activité de minage était fortement limitée, le protocole aboutissait naturellement à une difficulté de minage très basse.

Au fur et à mesure de l'augmentation du taux de hachage, les mineurs ont eu besoin de faire une transition vers du matériel plus puissant pour rester compétitif. Au travers des différents types de matériels utilisés, l'industrie du minage entra finalement dans ce que l'on appelle l’ère des ASICs, pour  Application-Specific Integrated Circuits qui se traduirait en français par "circuits intégrés propres à une application".

Comme le nom le suggère, ces périphériques sont fabriqués dans un but bien particulier. Ils sont extrêmement efficaces, mais ne le sont que pour réaliser une seule tâche, celle pour laquelle ils ont été crées. Ainsi un ASIC de minage est un ordinateur spécialisé qui est utilisé pour miner et rien d'autre. Un ASIC Bitcoin peut miner des bitcoins mais ne peut pas miner d'autres crypto-monnaies qui n'utilisent pas le même algorithme.

Aujourd'hui, se lancer dans le minage de Bitcoin nécessite un investissement significatif — non seulement en matériel mais également en Electricité. Au moment de la rédaction de cet article, un périphérique de minage performant réalise plus de 10 Billions d'opérations par secondes. Bien que très efficaces, les mineurs ASIC consomment d'énormes quantités d'énergie. A moins d'avoir accès à plusieurs rigs de minage et de l'électricité bon marché, il est actuellement très difficile de réaliser un profit en minant des bitcoins.

Concernant le matériel cependant, la mise en place de vos opérations de minage est assez simple — la plupart des ASICs sont fournis avec leur propre logiciel. L'option la plus populaire est de rattacher vos périphériques de minage vers un pool de minage, dans lequels ils travailleront collectivement avec d'autres pour miner des blocs. Si vous réussissez à miner un bloc, vous recevrez une partie de la récompense de bloc proportionnellement au taux de hachage que vous avez fourni.

Vous pouvez également choisir de miner en solitaire. La probabilité de générer un bloc sera réduite pour vous, mais dans le cas où vous réussissez, vous pourrez garder l'entièreté de la récompense du bloc miné.


Combien de temps faut-il pour miner un bitcoin ?

Il est difficile de donner une réponse valable à cette question, parce qu'un nombre conséquent de variables sont à considérer. La rapidité avec laquelle vous allez réussir à miner déprendra du montant d’électricité et du taux de hachage que vous avez de disponible. Il vous faudra également prendre en compte les coûts d’exécution des noeuds de minage.

Pour avoir une idée des revenus potentiels que vous pouvez générer avec le minage de Bitcoin, il est recommandé d'utiliser un calculateur de minage pour estimer les coûts.


Qui peut contribuer au code Bitcoin?

Le logiciel Bitcoin Core est open-source, ce qui signifie que n'importe qui peut y contribuer. Vous pouvez proposer ou examiner de nouvelles fonctionnalités à ajouter aux plus de 70 000 lignes de code. Vous pouvez également rapporter des bogues, ou traduire et améliorer la documentation.

Les modifications apportées au logiciel sont soumises à un processus de révision rigoureux. Après tout, des logiciels qui gèrent des centaines de milliards de dollars doivent être exempts de toute vulnérabilité.

Si vous êtes intéressés par le fait de contribuer a Bitcoin, vous pouvez consulter ce post de blog du développeur Jimmy Song au sujet de l'implication au sein de Bitcoin , ou le site web Bitcoin Core.

Loading