Les bandes de Bollinger expliquées

Partager
Copied to clipboard!
Les bandes de Bollinger expliquées
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

Que sont les bandes de Bollinger ?

Les Bandes de Bollinger (BB) furent créées au début des années 1980 par l'analyste financier et trader John Bollinger. Les Bandes de Bollinger sont largement utilisées comme instrument d'analyse technique (AT ou TA en anglais), concrètement il s’agit d’un outil de mesure des oscillations qui indique si le marché a une volatilité élevée ou faible et si les tendances sont en surachat ou en survente.

L’idée principale de l’indicateur BB est de mettre en évidence la manière dont les prix sont répartis autour d’une valeur moyenne. Plus spécifiquement, l'indicateur est composé d'une bande supérieure, d'une bande inférieure et d'une ligne moyenne mobile (également appelée bande médiane). Les deux bandes latérales réagissent à l'action des prix du marché, s’élargissant lorsque la volatilité est élevée (s'éloignant de la ligne médiane) et se rapprochant lorsque la volatilité est faible (se dirigeant vers la ligne médiane).

La formule standard des bandes de Bollinger définit la ligne médiane en tant que moyenne mobile simple sur 20 jours (MMS ou SMA en anglais pour simple moving average), tandis que les bandes supérieures et inférieures sont calculées en fonction de la volatilité du marché par rapport à la SMA (appelé écart-type). Les paramètres standards pour l'indicateur des bandes de Bollinger sont les suivants :

  • Ligne médiane: moyenne mobile simple sur 20 jours (SMA)
  • Bande supérieure: SMA sur 20 jours + (écart type 20 jours x2)
  • Bande inférieure: SMA sur 20 jours - (écart type sur 20 jours x2)

Le paramètre BB standard prend donc en compte une période de 20 jours et définit les bandes supérieures et inférieures sur deux écarts types (multiplié par 2) depuis la ligne médiane. Cela permet de garantir qu'au moins 85% des données de prix évolueront entre ces deux bandes, mais ces paramètres peuvent également être ajustés en fonction de besoins et de stratégies de trading différents.


Comment utiliser les Bandes de Bollinger en trading ?

Bien que les Bandes de Bollinger soient largement utilisées sur les marchés financiers traditionnels, elles peuvent très bien être interprétées pour trader les crypto-monnaies. Evidemment, il existe différentes manières d’utiliser et d’interpréter l’indicateur BB, mais il convient d’éviter de se servir des Bandes de Bollinger comme un instrument indépendant et de ne pas le considérer comme un indicateur d’opportunités d’achat ou de vente. BB devra plutôt être utilisé en combinaison d'autres indicateurs d'analyse technique.

En gardant cela à l’esprit, voyons comment l’on peut interpréter les données fournies par l’indicateur des bandes de Bollinger.

Si le prix se situe au-dessus de la moyenne mobile et dépasse la bande supérieure de Bollinger, on peut probablement supposer que le cours est exagérément élevé (condition de surachat). Ou encore, si le prix touche la bande supérieure plusieurs fois, cela peut indiquer un niveau de résistance significatif.

En revanche, si le cours de certains actifs baisse de manière significative et dépasse ou touche la bande inférieure à plusieurs reprises, il y a de bonnes chances que le marché se trouve en survente ou qu’un niveau de support solide vienne d’être atteint.

Par conséquent, les traders peuvent utiliser BB (parmi d'autres indicateurs d'Analyse Technique) afin de définir leurs objectifs de vente ou d'achat. Mais également pour avoir un aperçu des points précédents où le marché présentait des conditions de surachat et de survente.

De plus, l’expansion et la contraction des bandes de Bollinger peuvent être utilisées pour tenter de prédire les moments de forte ou de faible volatilité. Les bandes peuvent s'éloigner de la ligne médiane lorsque le prix de l'actif devient plus volatil (expansion) ou se rapprocher de celle-ci lorsque le prix devient moins volatile (contraction).

Pour récapituler, les bandes de Bollinger sont donc plutôt adaptées aux transactions à court terme pour analyser la volatilité du marché et tenter de prédire les mouvements à venir. Certains traders supposent ainsi que lorsque les bandes sont très éloignées, la tendance actuelle du marché peut être proche d'une période de consolidation ou d'un renversement de tendance. Alternativement, lorsque les bandes deviennent trop serrées, les traders ont tendance à penser que le marché se prépare à faire un mouvement explosif.

Lorsque le prix du marché évolue latéralement, les BB ont tendance à se rapprocher de la moyenne mobile simple qui se trouve au milieu. Généralement (mais pas toujours), une faible volatilité et des écarts resserrés précèdent des mouvements importants et explosifs, qui ont tendance à se produire dès que la volatilité augmente à nouveau.


Les Bandes de Bollinger comparées aux Bandes de Keltner

Contrairement aux bandes de Bollinger, qui reposent sur la MMS (moyenne mobile simple ou SMA en anglais) et les écarts types, la version moderne de l'indicateur des Bandes de Keltner (KC ou Keltner Channels) utilise l’Average True Range (ATR ou plage moyenne réelle en français) pour définir la largeur du canal autour d'une moyenne mobile exponentielle à 20 jours (le plus souvent appelée EMA pour exponential moving average). Par conséquent, la formule des Bandes de Keltner s’établit de la façon suivante:

  • Ligne médiane: moyenne mobile exponentielle à 20 jours (EMA)
  • Ligne de canal supérieure: EMA 20 jours + (ATR 10 jours x2)
  • Bande inférieure: EMA 20 jours - (ATR 10 jours x2)

En règle générale, l'indicateur des Bandes de Keltner a tendance à être plus étroit que les bandes de Bollinger. Aussi, il apparaît mieux adapté que BB pour détecter de manière plus claire et plus évidente les renversements de tendance et les conditions de marché en surachat / survente. Enfin, l'indicateur KC fournit généralement le signal de surachat / survente plus tôt que BB.

En revanche, les bandes de Bollinger tendent à mieux refléter la volatilité du marché car les mouvements d’expansion et de contraction sont beaucoup plus larges et explicites par rapport à KC. De plus, en utilisant les écarts-types, l'indicateur BB est moins susceptible de fournir de faux signaux, car sa largeur est plus grande et, par conséquent, plus difficile à dépasser.

Si l’on compare BB et KC, les bandes de Bollinger sont les plus populaires. Cependant, les deux indicateurs sont intéressants - en particulier pour les configurations de trading à court terme - et peuvent également être utilisés de façon combinée pour obtenir des signaux plus fiables.

Loading