Explications sur Le nuage Ichimoku

Partager
Copied to clipboard!
Explications sur Le nuage Ichimoku
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

Le nuage Ichimoku est une méthode d’analyse technique qui combine plusieurs indicateurs dans un même graphique. Il est utilisé sur les graphiques en chandeliers comme un outil de trading fournissant des informations sur les zones potentielles de prix de support et de résistance. Il est également utilisé comme outil de prévision et de nombreux traders l'utilisent pour tenter de déterminer les tendances futures et la dynamique du marché.

Le nuage Ichimoku a été conceptualisé à la fin des années 1930 par un journaliste japonais, Goichi Hosada. Cependant, sa stratégie commerciale novatrice n’a été publiée qu’en 1969, après des décennies d’études et d’améliorations techniques. Hosada l'a appelé Ichimoku Kinko Hyo, qui se traduit du japonais en version littérale par «l’équilibre du graphique en un coup d'œil».


Comment ça marche?

Le système Ichimoku Cloud affiche des données basées sur des indicateurs avancés et latents, le graphique est composé de cinq lignes:

  1. Ligne de conversion (Tenkan-sen): moyenne mobile sur 9 périodes.

  2. Ligne de base (Kijun-sen): moyenne mobile sur 26 périodes.

  3. Médiane A (Senkou Span A): moyenne mobile des lignes de conversion et de base projetée sur 26 périodes.

  4. Médiane B (Senkou Span B): moyenne mobile sur 52 périodes projetée sur 26 périodes futures.

  5. La trainée — ou pédriode latente — (Chikou Span): le cours de clôture de la période en cours projeté 26 périodes dans le passé.

Explications sur Le nuage Ichimoku

L'espace compris entre la médiane A (3) et la médiane B (4) est ce qui produit le nuage (Kumo), qui est probablement l'élément le plus notable du système d'Ichimoku. Les deux lignes sont projetées sur 26 périodes futures pour fournir des informations de prévision et, en tant que telles, sont considérées comme des indicateurs de tendance. Le Chikou Span (5), en revanche, est un indicateur latent projeté sur 26 périodes antérieures.

Par défaut, les nuages sont affichés en vert ou en rouge pour faciliter la lecture. Un nuage vert est créé lorsque la plage de la médiane A (ligne de nuage verte) est supérieure à la plage de la médiane B (ligne de nuage rouge). Naturellement, un nuage rouge résulte de la situation opposée.

Il convient de noter que, contrairement à d’autres méthodes, les moyennes mobiles utilisées dans la stratégie Ichimoku ne sont pas basées sur les prix de clôture des bougies. Au lieu de cela, les moyennes sont calculées sur la base des points haut et bas enregistrés au cours d’une période donnée (moyenne du plus haut et du plus bas).

Par exemple, l'équation standard pour une ligne de conversion de 9 jours est la suivante:

Ligne de Conversion = (plus haut sur 9j +  plus bas sur 9j) / 2


Paramètres Ichimoku

Après plus de trois décennies de recherches et d'essais, Goichi Hosada a conclu que les paramètres (9, 26, 52) donnaient les meilleurs résultats. À l’époque, les jours de business ouvrable japonais comprenaient les samedis. Le chiffre 9 représente donc une semaine et demie (6 + 3 jours). Les chiffres 26 et 52 représentent respectivement un et deux mois.

Bien que ces paramètres restent privilégiés dans la plupart des contextes commerciaux, les “chartistes” (Contraction de “Chart”, graphique, et “Artist” en anglais) sont toujours en mesure de les ajuster pour s’adapter à différentes stratégies. Sur les marchés de la crypto-monnaie, par exemple, de nombreux traders ajustent les paramètres d'Ichimoku pour refléter les marchés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, changeant souvent de (9, 26, 52) à (10, 30, 60). Certains vont encore plus loin et ajustent les réglages sur (20, 60, 120) afin de réduire les faux signaux.

Néanmoins, il y a un débat en cours sur l'efficacité de la modification des paramètres. Certains prétendent qu'il est logique de les ajuster, mais d'autres affirment que l'abandon des paramètres standard perturberait l'équilibre du système et produirait de nombreux signaux non valides.


Analyser le graphique

Signaux de trading Ichimoku

En raison de ses multiples éléments, le nuage Ichimoku produit différents types de signaux. Nous pouvons les diviser en signaux d’élan et de tendance.

Les signaux d’élan: ils sont générés en fonction de la relation entre le prix du marché, la ligne de base et la ligne de conversion. Des signaux d'élan haussiers sont produits lorsque la ligne de conversion et le prix du marché, ou les deux, se déplacent au-dessus de la ligne de base. Des signaux de moment baissier sont générés lorsque l’une ou l’autre des lignes de conversion et du prix du marché glissent sous la ligne de base. Le croisement entre la ligne de conversion (Tenkan-sen) et la ligne de base (Kijun-sen) est souvent appelé croisement TK.

Les signaux de tendance: ils sont générés en fonction de la couleur du nuage et de la position du prix du marché par rapport au nuage. Comme mentionné précédemment, la couleur des nuages reflète la différence entre les médianes A et B.

En termes simples, lorsque les prix sont constamment au-dessus des nuages, la probabilité que l'actif affiche une tendance à la hausse est plus élevée. En revanche, les prix sous les nuages peuvent être interprétés comme signe baissier, indiquant une tendance à la baisse. À quelques exceptions près, la tendance peut être considérée comme plate ou neutre lorsque les prix évoluent de manière latérale dans le nuage.

La traînée (Chikou Span) est un autre élément qui peut aider les traders à repérer et à confirmer les inversions de tendance potentielles. Elle donne un aperçu de la force de l’action des prix, confirmant éventuellement une tendance haussière lorsque les prix sont au-dessus des prix du marché, ou une tendance baissière lorsque les prix sont en dessous. Normalement, le paramètre trainée est utilisé conjointement avec les autres composants du nuage Ichimoku et non de manière indépendante.


En résumé:

  • Signaux d’élan

    • Prix du marché se déplaçant au-dessus (haussier) ou en dessous (baissier) de la ligne de base.

    • Croisement TK: Ligne de conversion se déplaçant au-dessus (haussier) ou au-dessous (baissier) de la ligne de base.

  • Signaux de tendance

    • Prix du marché se déplaçant au-dessus (haussier) ou au-dessous (baissier) du nuage.

    • La couleur des nuages change du rouge au vert (haussier) ou du vert au rouge (baissier).

    • Trainée au-dessus (haussier) ou au-dessous (baissier) des prix du marché.


Niveaux de soutien et de résistance

Le graphique Ichimoku peut également être utilisé pour identifier les zones de support et de résistance. Généralement, la médiane A (ligne nuageuse verte) sert de ligne de support pendant les tendances à la hausse et de ligne de résistance pendant les tendances à la baisse. Dans les deux cas, les chandeliers ont tendance à se rapprocher de la médiane A, mais si le prix évolue dans le nuage, la médiane B peut également servir de ligne de support / résistance. De plus, le fait que les deux zones principales soient projetées sur 26 périodes futures permet aux traders d’anticiper les zones potentielles de support et de résistance.


Force du signal

La force des signaux générés par le nuage Ichimoku dépend fortement de leur adéquation avec la tendance générale. Un signal qui fait partie d'une tendance plus large et clairement définie sera toujours plus fort que celui qui apparaît brièvement en opposition à la tendance dominante.

En d'autres termes, un signal haussier peut être trompeur s'il n'est pas accompagné d'une tendance haussière. Ainsi, chaque fois qu'un signal est généré, il est important de reconnaître la couleur et la position du nuage. Le volume des transactions est également à prendre en compte.

N'oubliez pas que l'utilisation d'Ichimoku avec des délais plus courts (graphiques intra-journaliers) a tendance à générer beaucoup de bruit et de faux signaux. De manière générale, des délais plus longs (graphiques quotidiens, hebdomadaires, mensuels) produiront des signaux d’élan et de suivi des tendances plus fiables.


Pour conclure

Goichi Hosada a consacré plus de 30 ans de sa vie à créer et à perfectionner le système Ichimoku, qui est maintenant utilisé par des millions de traders dans le monde entier. En tant qu’indicateur polyvalent, les nuages Ichimoku sont utilisés pour identifier les tendances et l’élan du marché. En outre, les médianes permettent aux chartistes de prévoir plus facilement les niveaux potentiels de support et de résistance qui doivent encore être testés.

Bien que les graphiques puissent sembler trop chargés et assez complexes au début, ils ne reposent pas sur une contribution humaine subjective comme les autres méthodes d’analyse technique (par exemple, tracer des lignes de tendance). Et malgré le débat permanent sur le paramétrage du nuage d'Ichimoku, la stratégie est relativement facile à utiliser.

Comme pour tout indicateur, il convient toutefois de l’utiliser conjointement avec d’autres techniques pour confirmer les tendances et minimiser les risques de trading. La quantité d’informations que ce graphique affiche peut également être accablante pour les débutants. Pour ces traders, il est généralement judicieux de se familiariser avec des indicateurs plus fondamentaux avant de s'attaquer au nuage Ichimoku.

Loading