Que sont les contrats d'options?

Partager
Que sont les contrats d'options?

Un contrat d'options est un accord qui donne à un opérateur la possibilité d'acheter ou de vendre un actif à un prix prédéterminé, à une certaine date ou même avant. Bien que cela puisse paraître similaire aux contrats à terme, les traders qui achètent des contrats d'options ne sont pas obligés de réaliser leurs positions.

Les contrats d'options sont des dérivatifs qui peuvent être basés sur un large éventail d'actifs sous-jacents, y compris des actions et des crypto-monnaies. Ces contrats peuvent également être dérivés d’indices financiers. En règle générale, les contrats d’options sont utilisés pour couvrir les risques sur les positions existantes et pour le trading spéculatif.


Comment fonctionnent les contrats d'options?

Il existe deux types d'options de base, appelées options put et call. Les options call donnent aux propriétaires de contrat le droit (et non l’obligation) d'acheter l'actif sous-jacent, tandis que les options de put confèrent le droit de vendre. En tant que tels, les traders passent généralement des call lorsqu'ils s'attendent à une augmentation du prix de l'actif sous-jacent et des options de put lorsqu'ils prévoient une baisse du prix. Ils peuvent également utiliser des calls en espérant que les prix restent stables - ou même une combinaison des deux types - pour parier en faveur ou contre la volatilité des marchés.

Un contrat d'options comprend au moins quatre composants: taille, date d'expiration, prix d’exercice et la prime. Premièrement, la taille de la commande fait référence au nombre de contrats à négocier. Deuxièmement, la date d'expiration est la date après laquelle un opérateur ne peut plus exercer l'option. Troisièmement, le prix d’exercice correspond au prix auquel l’actif sera acheté ou vendu (dans le cas où l’acheteur du contrat décide d’exercer l’option). Enfin, la prime correspond au cours du contrat d’options. Elle indique le montant qu'un investisseur doit payer pour obtenir le pouvoir de choisir. Ainsi, les acheteurs souscrivent des contrats à des writers (vendeurs) en fonction de la valeur de la prime, qui est en constante évolution, à mesure que la date d'expiration se rapproche.

Fondamentalement, si le prix d’exercice est inférieur au prix du marché, le trader peut acheter l'actif sous-jacent avec une décote et, après avoir inclus la prime dans l'équation, il peut choisir d'exercer le contrat pour réaliser un profit. Mais si le prix d’exercice est supérieur au prix du marché, le titulaire n'a aucune raison d'exercer l'option et le contrat est considéré comme inutile. Lorsque le contrat n'est pas exercé, l'acheteur ne perd que la prime payée lors de l'entrée en position.

Il est important de noter que, bien que les acheteurs puissent choisir d’exercer ou non leurs options d'achat et de vente, les writers (vendeurs) dépendent de la décision de l'acheteur. Ainsi, si un acheteur d’option call décide d’exercer son contrat, le vendeur est obligé de vendre l’actif sous-jacent. De même, si un trader achète une option put et décide de l'exercer, le vendeur est obligé d'acheter l'actif sous-jacent au titulaire du contrat. Cela signifie que les writers sont exposés à des risques plus élevés que les acheteurs. Si les pertes des acheteurs sont limitées à la prime payée pour le contrat, les writers peuvent perdre beaucoup plus en fonction du prix de l’actif sur le marché.

Certains contrats donnent aux traders le droit d'exercer leur option à tout moment avant la date d'expiration. Ceux-ci sont généralement appelées contrats d'option américains. En revanche, les contrats d'options européens ne peuvent être exercés qu'à la date d'expiration. Il convient toutefois de noter que ces dénominations n’ont rien à voir avec leur situation géographique.


La prime d’un contrat d’options.

La valeur de la prime est affectée par plusieurs facteurs. Pour simplifier, on peut supposer que la prime d’une option dépend d’au moins quatre éléments: le prix de l’actif sous-jacent, le prix d’exercice, le temps restant jusqu’à la date d’échéance et la volatilité du marché (ou de l’indice) correspondant. Ces quatre composants présentent des effets différents sur la prime des options de put et de call, comme l'illustre le tableau suivant.



Prime d’option call

Prime d’option put

Hausse du prix de l’actif

Augmente

Diminue

Prix d’exercice plus élevé

Diminue

Augmente

Rapprochement de la date d’expiration

Diminue

Diminue

Volatilité

Augmente

Augmente


Naturellement, le prix de l’actif et le prix d’exercice influent sur la prime d’un contrat d’option put et d’un contrat call de manière opposée. En revanche, une date d’expiration plus proche constitue généralement des prix plus bas pour les deux types d’options. La raison principale étant que les traders ont une probabilité plus faible que ces contrats tournent en leur faveur. En revanche, une volatilité accrue entraîne généralement une hausse des primes. En tant que telle, le montant de la prime du contrat d'option résulte de ces forces combinées à quelques autres.


Les Options Grecques

Les options grecques sont des instruments conçus pour mesurer certains des multiples facteurs qui influent sur le prix d'un contrat. Plus précisément, il s’agit de valeurs statistiques utilisées pour mesurer le risque d’un contrat particulier en fonction de différentes variables sous-jacentes. Le nom vient tout simplement du fait que l’on utilise des lettres de l’alphabet Grec pour les désigner. Voici quelques-unes des principales grecques et une brève description de ce qu’elles mesurent:

  • Delta: dénomme dans quelle mesure le prix d’un contrat d’options changera par rapport au prix de l’actif sous-jacent. Par exemple, un Delta de 0,6 induit que la prime évoluera probablement de 0,60 dollar pour chaque mouvement de 1 dollar sur le prix de l’actif.

  • Gamma: mesure indiquant le taux de changement du delta dans le temps. Donc, si le Delta passe de 0,6 à 0,45, le gamma de l’option serait de 0,15.

  • Thêta: mesure la variation de prix par rapport à une diminution d’un jour de la durée du contrat. Il suggère à quel point la prime évolue à mesure que le contrat d’options approche de l’expiration.

  • Vega: mesure le taux de variation du prix d'un contrat par rapport à une variation de 1% de la volatilité implicite de l'actif sous-jacent. Une augmentation de Vega traduirait normalement une augmentation des options put et des options call.

  • Rho: mesure la variation de prix attendue par rapport aux fluctuations des taux d'intérêt. L'augmentation des taux d'intérêt entraîne généralement une augmentation pour les calls et une diminution pour les puts. En tant que telle, la valeur de Rho est positive pour les options de call et négative pour les options de put.


Cas d'utilisation courants

Couverture

Les contrats d’options sont largement utilisés comme instruments de couverture. Un exemple très élémentaire de stratégie de couverture consiste pour les traders à acheter des options de vente sur des actions qu’ils détiennent déjà. Si la valeur globale de leurs avoirs principaux diminue en raison de la baisse des prix, l'exercice de l'option de vente peut les aider à réduire leurs pertes.

Par exemple, imaginez qu'Alice ait acheté 100 actions d'une action à 50 dollars, dans l'espoir que le prix du marché augmente. Toutefois, pour se protéger contre la possibilité d’une chute du cours des actions, elle a décidé d’acheter des options de vente à un prix d’exercice de 48 dollars en versant une prime de 2 dollar par action. Si le marché devient baissier et que le stock baisse à 35 $US, Alice peut exercer son contrat pour limiter les pertes en vendant chaque action 48 $US au lieu de 35 $US. Mais si le marché devient haussier, elle n’a pas besoin d’exercer le contrat et ne perdra que la prime payée (2 USD par action).

Que sont les contrats d'options ?


Trading spéculatif

Les options sont également largement utilisées pour le trading spéculatif. Par exemple, un trader pensant que le prix d'un actif est sur le point d'augmenter peut acheter une option de call. Si le prix de l'actif passe au-dessus du prix d’exercice, le trader peut alors exercer l'option et l'acheter à un prix inférieur. Lorsque le prix d'un actif est supérieur ou inférieur au prix d’exercice d'une manière qui rend le contrat rentable, l'option est dite "dans les cours". De même, un contrat est dit "au cours" s’il est sur le point d’atteindre son seuil de rentabilité, ou "hors du cours" si une perte est subie.


Stratégies de base

Lorsqu'ils négocient des options, les traders peuvent utiliser un large éventail de stratégies, qui reposent sur quatre positions de base. En tant qu'acheteur, vous pouvez acheter une option d'achat (droit d'acheter, call) ou une option de vente (droit de vendre, put). En tant que writer, on peut vendre des contrats d'options d'achat ou de vente. Comme mentionné précédemment, les writers sont obligés d'acheter ou de vendre les actifs si le titulaire du contrat décide de l’exercer.

Les différentes stratégies de négociation d'options reposent sur les différentes combinaisons possibles de contrats d'achat et de vente. Les options de vente protectives, les achats couverts, les chevauchements et les étranglements sont quelques exemples élémentaires de telles stratégies.

  • Option de vente protective: implique l'achat d'un contrat d'option de vente d'un actif déjà possédé. C'est la stratégie de couverture utilisée par Alice dans l'exemple précédent. On parle également d’assurance de portefeuille car elle protège l’investisseur d’une tendance à la baisse, tout en maintenant son exposition au cas où le prix de l’actif augmenterait.

  • Option d’achat couvert: implique la vente d'une option d'achat d'un actif déjà possédé. Les investisseurs utilisent cette stratégie pour générer un revenu supplémentaire (prime d’options) à partir de leurs avoirs. Si le contrat n'est pas exercé, ils gagnent la prime tout en conservant leurs avoirs. Toutefois, si le contrat est exercé en raison d’une augmentation du prix du marché, ils sont obligés de vendre leurs positions.

  • Un chevauchement: consiste à acheter un call et un put sur le même actif avec des prix d’exercice et des dates d’expiration identiques. Il permet au trader d’en tirer profit aussi longtemps que l'actif se déplace suffisamment dans une des deux direction. En termes simples, le trader parie sur la volatilité du marché.

  • Un étranglement: implique l’acquisition d’une option d'achat et d'une option de vente «hors du cours» (à savoir un prix d’exercice supérieur au prix du marché pour les options d'achat et inférieur pour les options de vente). Fondamentalement, un étranglement fonctionne comme un chevauchement, mais avec des coûts moindres pour établir une position. Cependant, un étranglement nécessite une volatilité supérieure pour être rentable.


Avantages

  • Convient à la couverture contre les risques de marché.

  • Plus de flexibilité dans les transactions spéculatives.

  • Permet plusieurs combinaisons et stratégies de trading, avec des modèles de risque / rendement uniques.

  • Possibilité de tirer profit de toutes les tendances du marché: haussière, baissière et latérale.

  • Peut être utilisé pour réduire les coûts lors de la réalisation de positions.

  • Permet d’effectuer plusieurs trades simultanément.


Inconvénients

  • Les mécanismes de fonctionnement et le calcul des primes ne sont pas toujours faciles à comprendre.

  • Implique des risques élevés, en particulier pour les rédacteurs de contrat (writers)

  • Ce sont des stratégies de trading plus complexes par rapport aux alternatives classiques.

  • Les marchés d'options sont souvent en proie à de faibles niveaux de liquidité, ce qui les rend moins attrayants pour la plupart des traders.

  • La valeur de la prime des contrats d’options est très volatile et tend à diminuer à mesure que la date d’expiration se rapproche.


Options vs Contrats à terme

Les options et les contrats à terme sont deux types d’instruments dérivés et, à ce titre, présentent quelques cas d'utilisation communs. Mais malgré leurs similitudes, il existe une différence majeure dans les mécanismes d’accord qui leur sont propres.

Contrairement aux options, les contrats à terme standardisés sont toujours exécutés lorsque la date d'expiration est atteinte, ce qui signifie que les titulaires du contrat sont légalement tenus d'échanger l'actif sous-jacent (ou la valeur respective en espèces). Les options, en revanche, ne sont exercées qu'à la discrétion de l'opérateur qui détient le contrat. Si le titulaire du contrat (acheteur) exerce l'option, le writer (vendeur) est obligé d’échanger l'actif sous-jacent.


Pour conclure

Comme le nom l'indique, les options donnent à un investisseur le choix d'acheter ou de vendre un actif de manière postérieure, quel que soit le prix du marché. Ces types de contrats sont très polyvalents et peuvent être utilisés dans différents scénarios - non seulement pour des opérations spéculatives, mais également pour mettre en œuvre des stratégies de couverture.

Cependant, il convient de noter que le trading d’options, de même que pour d'autres dérivés, implique de nombreux risques. Avant de recourir à ce type de contrat, les traders se doivent donc de veiller à bien en comprendre le fonctionnement. Il est également important de bien comprendre les différentes combinaisons de call et de put et les risques potentiels inhérents à chaque stratégie. En outre, les traders doivent également envisager de recourir à des stratégies de gestion des risques ainsi qu’à des analyses techniques et fondamentales pour limiter les pertes potentielles.

Loading