Qu'est-ce que la monnaie fiduciaire?

Partager
Copied to clipboard!
Qu'est-ce que la monnaie fiduciaire?
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

Qu’est-ce que la monnaie fiduciaire ?

En quelques mots, la monnaie fiduciaire est une monnaie légale qui tire sa valeur de son gouvernement d’émission plutôt que d’un bien ou d’une ressource. La puissance du gouvernement qui établit la valeur de la devise est essentielle pour ce type de monnaie. La plupart des pays utilisent le système monétaire fiduciaire pour l’achat des biens et des services, ainsi que pour l’investissement et l’épargne. La monnaie papier a ainsi remplacé l’étalon-or et d’autres systèmes basés sur les produits de base, en établissant la valeur de l’offre légale.


L’émergence de la monnaie papier

La monnaie d’état est née il y a plusieurs siècles en Chine. La province du Sichuan commença à émettre de la monnaie papier au 11ème siècle. Au début, elle pouvait être échangée contre de la soie, de l'or ou de l'argent. Mais finalement, Kublai Khan accéda au pouvoir et mit en place un système monétaire fiduciaire durant le XIIIe siècle. Les historiens affirment que cette monnaie fut déterminante dans la chute de l'empire Mongol, les dépenses excessives et l’hyperinflation étant à l'origine de son déclin.

La monnaie fiduciaire fut également utilisée en Europe durant le XVIIe siècle et adoptée par l'Espagne, la Suède et les Pays-Bas. En Suède le système échoua et le gouvernement l’abandonna au profit de l’étalon-argent. Au cours des deux siècles suivants, la Nouvelle-France au Canada, les colonies américaines, puis le gouvernement fédéral américain ont également expérimenté la monnaie fiduciaire avec des résultats mitigés.

Au XXe siècle, les États-Unis utilisèrent à nouveau, à moins grande échelle, une monnaie basée sur une ressource physique. Mais en 1933, le gouvernement mit fin à la pratique consistant à convertir la monnaie papier contre de l'or. En 1972, sous le président Nixon, les États-Unis abandonnèrent complètement l’étalon-or, achevant la disparition de ce dernier à l’échelle internationale au profit du système de la monnaie fiduciaire. Ceci entraîna finalement l’adoption de la monnaie fiduciaire dans le monde entier.


Monnaie fiduciaire versus étalon-or

Le système de l’étalon-or permettait la conversion des billets en or. En réalité, tout l’argent papier était garanti par une quantité correspondante d’or détenue par le gouvernement. Dans un système monétaire basé sur une ressource, ici l’or, les gouvernements et les banques ne pouvaient introduire plus d’argent dans l’économie que si elles détenaient la valeur équivalente en or. Ce système limitait la capacité du gouvernement à créer de la monnaie ou à augmenter la valeur de leur devise exclusivement en fonction de facteurs économiques.

En revanche, dans le système monétaire fiduciaire, la monnaie ne peut être convertie en rien d’autre. Avec la monnaie fiduciaire, les autorités peuvent agir directement sur la valeur de leur monnaie et la lier aux conditions économiques. Les gouvernements et leurs banques centrales ont ainsi bien plus de contrôle sur le système monétaire et peuvent réagir à différents évènements financiers ou autres crises à l’aide de différents outils, tels que la création de réserves fractionnaires ou la mise en œuvre d'un assouplissement quantitatif (rachat de titres de dette par exemple).

Les partisans de l’étalon-or affirment qu'un système monétaire basé sur les matières premières est plus stable car il est soutenu par quelque chose de physique et de précieux. Les partisans de la monnaie d’état affirment au contraire que les prix de l’or ont été tout sauf stables. Dans ce contexte, la valorisation, ou la valeur, d’une devise basée sur une matière première et celle d’une monnaie fiduciaire, peut fluctuer. Mais avec un système de monnaie fiduciaire, le gouvernement dispose d'une plus grande flexibilité pour agir en cas d'urgence économique.


Quelques avantages et inconvénients de l'utilisation de la monnaie fiduciaire

Les économistes et autres experts financiers ne sont pas unanimes dans le soutien de la monnaie fiduciaire. Les défenseurs et les opposants débattent avec passion sur les avantages et les inconvénients de ce système monétaire.

  • Rareté: la monnaie fiduciaire n'est pas affectée ni limitée par la rareté d'une marchandise physique comme l'or.
  • Coût: la production de l’argent papier coûte moins cher qu’une monnaie basée sur une matière première
  • Réactivité: la monnaie fiduciaire donne aux gouvernements et à leurs banques centrales la flexibilité nécessaire pour faire face aux crises économiques.
  • Commerce international: la monnaie fiduciaire est utilisée dans le monde entier, ce qui en fait une forme de monnaie adaptée au commerce international.
  • Praticité: la monnaie d’état n’est pas liée aux réserves physiques d’or qui nécessitent un stockage physique, une protection, une surveillance et d’autres exigences coûteuses.
  • Pas de valeur intrinsèque: la monnaie fiduciaire n’a aucune valeur intrinsèque. Cela permet aux gouvernements de créer de la monnaie à partir de rien (planche à billets), ce qui peut conduire à une hyperinflation et à l'effondrement du système économique.
  • Historiquement risqué: Historiquement, la mise en œuvre de systèmes de monnaie fiduciaire a généralement conduit à des crises financières, ce qui implique donc certains risques.


Monnaie fiduciaire versus crypto-monnaie

La monnaie fiduciaire et la crypto-monnaie ont une petite base commune dans le sens ou rien ne les relie à une ressource physique - mais ici s’arrête la similitude. Alors que les monnaies fiduciaires sont contrôlées par les gouvernements et les banques centrales, les crypto-monnaies sont essentiellement décentralisées, ce qui est dû en grande partie au registre numérique décentralisé appelé la Blockchain.

Une autre différence notable entre ces deux systèmes monétaires est la manière dont chacune de ces formes de monnaie est générée. Bitcoin, comme la plupart des crypto-monnaies, dispose d’un approvisionnement limité et contrôlé - contrairement à la monnaie fiduciaire que les banques peuvent tout simplement créer à partir de rien, selon leur évaluation des besoins économiques d’un pays.

En tant que monnaie numérique, les crypto-monnaies n'ont pas d'équivalent physique et sont sans frontières, ce qui les rend moins restrictives dans le cadre de transactions internationales. De plus, les transactions sont irréversibles et la nature des crypto-monnaies rend la traçabilité plus compliquée comparativement au système de monnaie fiduciaire.

Notons cependant que le marché des crypto-monnaies est bien plus réduit et donc beaucoup plus volatile par rapport aux marchés traditionnels. Ce qui est sans doute l’une des raisons pour lesquelles les crypto-monnaies ne sont pas encore universellement acceptées, mais l’économie crypto se développant et devenant plus mature, la volatilité diminuera très certainement.


Conclusion

L'avenir de ces deux formes de devise n'est en aucun cas assuré. Alors que les crypto-monnaies ont encore beaucoup de chemin à parcourir et qu'elles devront certainement relever de nombreux défis, l'histoire de la monnaie fiduciaire démontre la vulnérabilité de ce type de devise. C’est une raison importante pour laquelle de nombreuses personnes explorent la possibilité de basculer sur un système de crypto-monnaie pour assurer leurs transactions financières – en tout cas, dans une certaine mesure.

L'une des idées principales derrière la création de Bitcoin et des crypto-monnaies consiste à explorer une nouvelle forme de monnaie reposant sur un réseau pair-à-pair distribué. Il y a de grandes chances  que Bitcoin n’ait pas été créé pour remplacer l’ensemble du système de la monnaie fiduciaire, mais dans le but d’offrir un réseau économique alternatif, susceptible de créer un système financier amélioré pour une société meilleure.

Loading