Qu'est ce que l'inflation ?

Partager
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

L'inflation est une augmentation du prix des biens et des services dans une économie donnée et sur une période donnée. Par ailleurs, l’inflation est également définie comme la réduction du pouvoir d’achat d’une devise donnée. Plusieurs conditions particulières définissent l’inflation.

Premièrement, la hausse des prix doit être soutenue et ne pas être un événement isolé. Bien que le prix d'un objet puisse augmenter soudainement, il ne s'agit pas nécessairement d'inflation. Il s’agit en réalité de « variations de prix relatives»  qui sont souvent dues à un problème d'offre et de demande d'un bien particulier. Une fois que l'offre augmente pour satisfaire la demande, le prix se stabilise à nouveau. En revanche, lors de l’inflation, la hausse des prix se poursuit sans stabilisation.

Deuxièmement, l'inflation implique une augmentation générale des prix des biens et des services. Alors que le «changement de prix relatif» signifie généralement que seulement un ou deux biens ont vu leurs prix augmenter, l’inflation fait référence à une augmentation des coûts de presque tous les éléments de l’économie.

Troisièmement, l'inflation est un phénomène basé sur le long terme. L'augmentation générale des prix se poursuit pendant une longue période. La plupart des pays modernes effectuent d’ailleurs des mesures annuelles des taux d'inflation, et les études démontrent que l'inflation s'étend souvent sur plusieurs années.


Comment fonctionne l’inflation ?

Les causes de l’inflation

Les économistes ont identifié deux causes fondamentales de l'inflation. En premier lieu, l’augmentation rapide de la quantité d’une devise en circulation (les réserves). Ce fût le cas notamment, lorsque les conquistadors européens ont envahi l’Amérique au 15ème siècle, et que des lingots d'or et d'argent ont inondé l'Europe et provoqué une inflation.

En second lieu, l’inflation peut aussi être due à une pénurie d’offre d’un bien spécifique et très demandé. Ce qui peut alors entraîner une hausse du prix de ce bien, puis se répercuter sur le reste de l'économie. Le résultat se traduit souvent par une hausse générale des prix, pour presque tous les biens et services.


Mesurer l’inflation

Il existe de nombreuses approches différentes pour mesurer l'inflation. La méthode la plus courante consistant à mesurer les prix des biens et services les plus importants dans une économie donnée. Pour effectuer une telle mesure, les agences gouvernementales mènent notamment des enquêtes auprès des ménages, et peuvent ainsi identifier les biens couramment achetés par une population ou un pays. Les prix de ces biens sont ensuite suivis dans le temps et utilisés comme base de calcul.


Inflation vs. Déflation

La déflation se produit quand une baisse générale des prix intervient sur une période donnée. Bien que l’inflation soit souvent considérée comme une menace pour l’économie d’un pays, la déflation peut également être dangereuse.

Premièrement, la déflation a tendance à ralentir l'activité économique. Lorsque les prix baissent, les consommateurs prennent l’habitude de retarder leurs achats jusqu’à ce que les prix soient encore plus bas. Deuxièmement, la déflation peut conduire les entreprises à réduire leurs investissements afin de soutenir la production en raison de la baisse de la demande des consommateurs. Ce qui se traduit finalement par une demande réduite en matière d’emprunt, et entraîne ainsi une baisse des taux d'intérêt. Même si des taux d’intérêt plus bas peuvent aider les consommateurs qui contractent un emprunt hypothécaire ou un prêt personnel, les personnes qui vivent grâce aux intérêts tirés des comptes d’épargne en souffrent.

Suivant le krach boursier de 1929, la Grande Dépression est un exemple notoire de déflation. Elle est considérée comme la plus importante et la plus longue dépression économique de l'histoire du monde moderne. Cette récession entraîna une réduction de la masse monétaire et fût à l’origine d’une spirale économique baissière. Le taux de chômage aux États-Unis est ainsi passé de 3,2% à environ 25% en plus ou moins 4 ans, réduisant la demande de biens et entrainant une augmentation du chômage encore plus importante.

Les économistes qualifient cette séquence de spirale déflationniste, dans la mesure où un événement économique négatif en entraîne un autre. Souvent, ce type de crise financière s’amorce avec la réduction de la demande en biens et en services, ce qui ralentit la production. Cela réduit les salaires et les revenus, ce qui diminue encore la demande. Ce ralentissement entraîne alors la chute des prix. Une fois que la spirale déflationniste commence, les problèmes qu’elle crée peuvent facilement prolonger la récession. Les experts financiers considèrent que les spirales déflationnistes sont une grave menace pour l’économie d’un pays.

Inflation au Vénézuela

Un exemple parfait de l'impact que peut avoir l'inflation est l’exemple du Venezuela. Ce pays d'Amérique du Sud a vu son économie s'effondrer sous l'inflation au cours des dernières années. Les politiques socialistes, la corruption généralisée et la chute des prix du pétrole sont probablement les principales causes de l’hyperinflation au Venezuela. Les experts prévoient que l'inflation en 2018 y atteindra 1 million pour cent. Ce qui explique que les prix augmentent à une vitesse vertigineuse.

Pourquoi l’inflation est-elle importante ?
L’inflation est un problème fondamental car elle peut avoir des effets à la fois positifs et négatifs sur l’économie d’un pays et sur les finances personnelles du consommateur.

Les aspects positifs de l’inflation
Bien que l’inflation soit souvent très dommageable, elle peut avoir des effets positifs. Tout d’abord, l’inflation peut stimuler l’économie d’un pays. Comme plus d'argent circule, il y a plus d'argent à dépenser, ce qui crée plus de demande. Cela stimule la production, réduit le chômage et injecte plus d'argent dans l'ensemble de l'économie.

De la même façon, l’inflation protège contre un risque économique appelé le «paradoxe de l’épargne». Un terme inventé par John Maynard Keynes, célèbre économiste du XXe siècle. Ce concept fait référence à la tendance des consommateurs à retarder l'achat de biens lorsque les prix baissent pendant la déflation. Comme vous pouvez le constater, l’inflation fonctionne dans le sens opposé de la déflation: elle incite les consommateurs à acheter des biens et des services rapidement avant que les prix n’augmentent davantage.


Les aspects négatifs de l’inflation

Bien que les économistes et les responsables gouvernementaux s’intéressent à juste titre à l’inflation, elle concerne aussi les citoyens ordinaires pour plusieurs raisons. En effet, l’inflation touche les personnes les plus vulnérables d'un pays, les personnes sans ressources et les personnes âgées, mais réduit également les revenus réels de la classe ouvrière. Additionnellement, les taux d’intérêt augmentent. Pour finir, l’inflation réduit la valeur de l’épargne. Les personnes qui ont passé des années à économiser de l'argent pour financer leurs études ou prendre leur retraite voient alors le pouvoir d'achat de ces économies considérablement réduit.


Les cryptomonnaies et l’inflation

Alors que les gouvernements nationaux tentent de contrôler l’inflation, Bitcoin est considéré par beaucoup comme une protection efficace contre les ravages de l’inflation. Ceci s’explique par le fait que Bitcoin possède une réserve totale fixe de 21 millions de pièces. Malgré certaines controverses, beaucoup pensent que cela fait de Bitcoin une monnaie déflationniste, et donc, résistante à l'inflation. C’est pour cette raison que de nombreux Vénézuéliens ont commencé à utiliser le Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies pour faire face à l’hyperinflation du pays.

Loading