Qu'est ce que l'analyse technique?

Partager
Copied to clipboard!
Qu'est ce que l'analyse technique?
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

L'analyse technique (AT), souvent appelée chartisme ou analyse graphique (charting en anglais), est un type d'analyse qui vise à prédire le comportement futur du marché en fonction des données antérieures relatives à l'évolution des prix et du volume. L'approche basée sur l’AT est largement utilisée pour les actions et autres actifs des marchés financiers traditionnels, mais elle fait également partie intégrante du trading des monnaies numériques sur le marché des crypto-monnaies.

Contrairement à l'analyse fondamentale (AF), qui prend en compte plusieurs facteurs liés au prix d'un actif, l'analyse technique est strictement axée sur l'évolution des prix dans le passé. Aussi, elle donc est utilisée comme un outil pour analyser les fluctuations de prix et les données de volume d'un actif, et de nombreux traders l'utilisent pour tenter d'identifier des tendances et des opportunités de trading favorables.

Alors que les formes primitives d'analyse technique sont apparues au 17ème siècle à Amsterdam et au Japon au 18ème siècle, l’AT moderne est souvent associée au travail de Charles Dow. Journaliste financier et fondateur du Wall Street Journal, Dow a été parmi les premiers à constater que les actifs individuels  et les marchés évoluaient souvent selon des tendances pouvant être segmentées et analysées. Son travail a par la suite donné naissance à la théorie de Dow qui fût à l’origine des développements ultérieurs de l'analyse technique.

Au début, l'approche technique rudimentaire de l'analyse technique reposait sur des feuilles écrites à la main et des calculs manuels, mais avec les progrès de la technologie et de l'informatique moderne, l’analyse technique s'est généralisée et constitue désormais un outil important pour de nombreux investisseurs et traders.


Comment fonctionne l'analyse technique?

Comme mentionné, l’AT est essentiellement l’étude des prix actuels et antérieurs d’un actif. La théorie sous-jacente à l'analyse technique est que les fluctuations du prix d'un actif ne sont pas aléatoires et qu'elles évoluent généralement en tendances identifiables au fil du temps.

L’AT consiste donc essentiellement en une analyse des forces de l'offre et de la demande sur le marché, qui représentent le sentiment général du marché. En d'autres termes, le prix d'un actif est le reflet des forces de vente et d'achat opposées, lesquelles sont étroitement liées aux émotions des traders et des investisseurs (essentiellement la peur et la cupidité).

Notons cependant que l’analyse technique est considérée comme plus fiable et efficace sur les marchés qui opèrent dans des conditions normales, avec un volume et une liquidité élevés. Les marchés à fort volume sont en effet moins sensibles aux manipulations de prix et aux influences externes anormales qui pourraient créer de faux signaux et rendre l'AT inutile.

Afin d’analyser les prix et, éventuellement, de repérer des opportunités favorables, les traders utilisent différents outils de chartisme appelés indicateurs. Les indicateurs d'analyse technique peuvent aider les traders à identifier les tendances existantes et fournissent également des informations utiles sur les tendances susceptibles d'apparaître à l'avenir. Comme les indicateurs de l'AT sont faillibles, certains traders utilisent plusieurs indicateurs de façon combinée afin de réduire les risques.


Indicateurs d'AT communs

En règle générale, les tradeurs qui utilisent l'AT utilisent différents indicateurs et mesures pour tenter de déterminer les tendances du marché, en se basant sur des graphiques et sur l'évolution des cours. Parmi les nombreux indicateurs d'analyse technique, les moyennes mobiles simples (MMS ou SMA en anglais pour Simple Moving Average) sont l'un des exemples les plus utilisés et les plus connus. Comme son nom l'indique, la MMS est calculée sur la base des prix de clôture d'un actif sur une période donnée. La moyenne mobile exponentielle (MME ou EMA en anglais pour exponential moving average) est une version modifiée de la MMS qui pondère les cours de clôture récents plus lourdement que les anciens.

L'indice de force relative (RSI) est un autre indicateur couramment utilisé. Il fait partie d'une classe d'indicateurs appelée oscillateurs. Contrairement aux simples moyennes mobiles qui suivent de façon basique les variations de prix dans le temps, les oscillateurs appliquent des formules mathématiques aux données de prix, puis produisent des lectures comprises dans des plages prédéfinies. Dans le cas du RSI, cette plage va de 0 à 100.

L'indicateur des bandes de Bollinger (BB) est également un autre type d'oscillateur qui est très populaire parmi les traders. L'indicateur BB est constitué de deux bandes latérales qui s'étendent autour d'une ligne moyenne mobile. Il est utilisé pour détecter les conditions de marché potentiellement en surachat et en survente, ainsi que pour mesurer la volatilité des marchés.

Outre les instruments d'assistance technique plus élémentaires et simples, certains indicateurs s'appuient sur la base d’autres indicateurs existants pour générer des données. Par exemple, le RSI stochastique est calculé en appliquant une formule mathématique au RSI classique. Un autre exemple connu est l'indicateur de divergence de convergence moyenne mobile (MACD). Le MACD est généré en soustrayant deux Moyennes Mobiles Exponentielle pour créer la ligne principale (la ligne MACD). La première ligne est ensuite utilisée pour générer une autre MME, ce qui donne une seconde ligne (appelée ligne de signal). De plus, il existe l'histogramme MACD, calculé en fonction des différences entre ces deux lignes.


Signaux de trading

Si les indicateurs sont utiles pour identifier les tendances générales, ils peuvent également être utilisés pour fournir des informations sur des points d'entrée et de sortie potentiels (signaux d'achat ou de vente). Ces signaux peuvent être générés lorsque des événements spécifiques se produisent sur le graphique d'un indicateur. Par exemple, lorsque le RSI atteint une valeur de 70 ou plus, cela peut suggérer que le marché opère dans des conditions de surachat. La même logique s'applique lorsque le RSI atteint 30 ou moins, ce qui est généralement perçu comme un signal des conditions de marché en survente.

Comme indiqué précédemment, les signaux de trading fournis par l'analyse technique ne sont pas toujours précis et le niveau de bruit parasite (faux signaux) généré par les indicateurs TA est considérable. Ce qui est particulièrement préoccupant sur les marchés de la crypto-monnaie, qui sont beaucoup plus réduits que les marchés traditionnels et, en tant que tels, plus volatils.


Critiques

Bien que largement utilisée par de nombreux spécialistes, l'analyse technique est considérée comme une méthode controversée et peu fiable. Elle est souvent qualifiée de «prophétie auto-réalisatrice». Ce terme est utilisé pour décrire des événements qui se produisent uniquement à cause du nombre important de personnes qui ont supposé qu'ils allaient effectivement se produire.

Les détracteurs de l’AT soutiennent que, dans le contexte des marchés financiers, si un grand nombre de traders et d'investisseurs s'appuient sur les mêmes types d'indicateurs, tels que les lignes de support ou de résistance, les chances que ces indicateurs fonctionnent réellement augmentent.

D'autre part, de nombreux partisans de l'AT font valoir que chaque chartiste a sa propre manière d'analyser les graphiques et d'utiliser les nombreux indicateurs disponibles, ce qui impliquerait qu'il est pratiquement impossible pour un grand nombre de traders d'utiliser la même stratégie particulière.


Analyse fondamentale vs analyse technique

L'analyse technique repose sur le principe fondamental selon lequel les prix du marché reflètent déjà tous les facteurs fondamentaux liés à un actif particulier. Mais contrairement à l’approche de l’AT, qui est principalement axée sur les données de prix historiques et de volume (graphiques du marché), l’analyse fondamentale (AF) adopte une stratégie de recherche plus large qui met davantage l’accent sur les facteurs qualitatifs.

L'analyse fondamentale considère que la performance future d'un actif dépend de beaucoup plus que des simples données historiques. La AF est donc essentiellement une méthode utilisée pour estimer la valeur intrinsèque d’une entreprise, d’un commerce ou d’un actif en fonction d’un large éventail de conditions micro et macroéconomiques, telles que la gestion et la réputation d’une entreprise, la concurrence sur le marché concerné, les taux de croissance et la santé du secteur.

Par conséquent, on peut considérer que, contrairement à l’AT qui est principalement utilisée comme outil de prévision des prix et du comportement du marché, l’AF est une méthode permettant de déterminer si un actif est surévalué ou non, en fonction de son contexte et de son potentiel. Alors que l'analyse technique est principalement utilisée par les traders à court terme, l'analyse fondamentale a tendance à être privilégiée par les gestionnaires de fonds d’investissement et les investisseurs à long terme.

L’analyse technique présente l’avantage notable de pouvoir compter sur des données quantitatives (et donc chiffrables). En tant que tel, elle fournit un cadre pour une analyse objective de l'historique des prix, en éliminant une partie des incertitudes relatives à l'approche plus qualitative de l'analyse fondamentale.

Cependant, malgré le traitement de données empiriques, l’analyse technique reste influencée par les préjugés personnels et la subjectivité. Par exemple, un trader qui est fortement prédisposé à tirer une certaine conclusion sur un actif donné, sera probablement capable d’interpréter ses outils d’AT afin de renforcer sa subjectivité et ses préjugés, et dans la plupart des cas sans même s’en rendre compte. De plus, l’analyse technique peut également échouer pendant les périodes au cours desquelles les marchés ne présentent pas de réelle structure ou de tendance claire.


Pour conclure

Outre les critiques et la controverse de longue date sur quelle est la meilleure méthode, une combinaison des approches à la fois AT et AF est considérée par beaucoup comme un choix plus rationnel. Alors que l’AF concerne généralement des stratégies d'investissement à long terme, l’AT peut fournir des informations pertinentes sur les conditions du marché à court terme, qui peuvent être utiles tant pour les traders et que pour les investisseurs (par exemple, pour tenter de déterminer des points d'entrée et de sortie favorables).

Loading