Qu'est-ce que la Tulipomanie?

Partager
Qu'est-ce que la Tulipomanie?
Ecoutez cet article
00:00 / 00:00

Qu’est-ce que la Tulipomanie (ou crise de la tulipe)?

La Tulipomanie est souvent considérée comme la première situation historique de bulle financière, qui aurait eu lieu dans les années 1600. Avant de débattre de la question de savoir si la Tulipomanie était réellement une bulle financière, étudions d’abord le récit le plus courant qui explique que l’on considère cet évènement comme une véritable bulle.


La crise de la Tulipe

La Tulipomanie s’est déroulée aux Pays-Bas, au cours de l'âge d'or néerlandais. Le pays affichait alors le revenu mondial par habitant le plus élevé de l’époque, grâce à la croissance de son commerce international et à ses nombreuses opérations commerciales.

L'essor économique aida de nombreuses personnes à atteindre la richesse et la prospérité, ce qui  stimula le marché des produits de luxe. Dans ce contexte, l’un des articles les plus convoités était les tulipes, en particulier celles qui présentaient une mutation (de couleur) les rendant encore plus attrayantes comparativement à la fleur classique. Ces fleurs uniques étaient très différentes des autres variétés alors disponible sur le marché, et tout le monde voulait les montrer en raison de leurs couleurs et motifs inhabituels.

Selon la variété, le prix des fleurs pu ainsi dépasser le revenu de certains travailleurs voire même le prix d'une maison. De plus, un marché de contrats à terme poussa également les prix à la hausse, ce processus de vente n’impliquant pas que les fleurs changent physiquement de mains.

Finalement, l'offre de tulipes devint trop importante en raison de l’afflux d'agriculteurs consacrant leurs terres à la culture de ces fleurs, ce qui provoqua l'éclatement de la bulle en 1637, en l'espace d'une semaine. Certains pensent également que la peste bubonique eut une influence sur ce crash, les acheteurs n’ayant pu se déplacer, à cause de l’épidémie, à importante vente aux enchères de tulipes, et ceci juste avant la chute libre des cours. Les historiens ne savent pas vraiment si des faillites ont réellement eu lieu en raison de la Tulipomanie, car les registres financiers de cette époque sont difficiles à retrouver, mais le crash a véritablement causé des pertes considérables aux investisseurs détenant des contrats sur les tulipes.


Tulipomanie versus Bitcoin

Beaucoup de gens considèrent que la Tulipomanie est un excellent exemple d’éclatement de  bulle financière. Le récit populaire décrit un épisode de cupidité et de mode qui poussa le prix des tulipes bien au-delà des niveaux raisonnables. Alors que les personnes avisées commençaient à quitter le marché rapidement, les dernières arrivées, elles, ont vendues dans la panique alors que les cours avaient déjà commençaient à chuter, entraînant de grosses pertes pour beaucoup d’investisseurs et de fournisseurs impliqués.

Il est assez courant d'entendre que le Bitcoin et d'autres crypto-monnaies suivent un schéma similaire. Pour autant, le monde financier est très différent et compte beaucoup plus d'acteurs qu'au 17ème siècle. Par conséquent, comparer la Tulipomanie au Bitcoin ne rend pas compte de l’environnement actuel et semble assez inadapté. Sans compter que les marchés de la crypto-monnaie et les marchés traditionnels sont très différents à bien d'autres égards.


Les principales différences

L'une des plus grandes différences entre les tulipes et les Bitcoins est notamment leur potentiel d’incarner une réserve de valeur. Les tulipes sont périssables et avaient donc une durée de vie limitée et il était presque impossible de déterminer la variété exacte ou l'aspect que la fleur aurait simplement en regardant le bulbe. Les marchands devaient donc planter et espérer avoir la variété exacte dans laquelle ils avaient investi, surtout après avoir payé pour une des couleurs rares de l’époque. En plus de ça, s'ils souhaitaient envoyer des tulipes, ils devaient trouver un moyen d’expédition garantissant de les faire arriver en toute sécurité à leur destination, avec tous les coûts que cela implique. Les tulipes ne convenaient pas non plus comme moyen de paiement car il n’était pas possible de les diviser en petites parties, ce qui aurait bien évidemment détruit les plantes. Enfin, les fleurs pouvaient être facilement volées dans les champs ou dans les étalages, les rendant plus globalement difficiles à protéger.

En revanche, Bitcoin est numérique et peut être transféré au sein d’un réseau mondial pair-à-pair. C'est une monnaie numérique sécurisée par des techniques cryptographiques, ce qui la rend très résistante aux fraudes. Bitcoin ne peut pas être copié ou détruit et peut être facilement divisé en plusieurs unités plus petites. En outre, il est relativement rare, avec une offre limitée et fixée à 21 millions d’unités au maximum. Il est vrai que le monde numérique des crypto-monnaies présente certains risques, mais le respect des principes de sécurité généraux devrait assurer la sécurité de vos fonds.


La Tulipomanie était-elle une vraie bulle ?

En 2006, l'économiste Earl A. Thompson a publié un article intitulé : «La tulipomanie: fait ou contrefait?», dans lequel il expliquait comment la Tulipomanie était liée à la conversion implicite, par le gouvernement, des contrats à terme sur les tulipes en contrats d'option - et donc en réalité pas vraiment due à une frénésie du marché. Selon Thompson, l'épisode de Tulipomanie ne peut pas être considéré comme une bulle, car «les bulles exigent l'existence de prix convenus d'un commun accord qui dépassent les valeurs fondamentales», ce qui n'était a priori pas le cas.

En 2007, Anne Goldgar a publié également un livre intitulé «Tulipomanie: argent, honneur et savoir à l’âge d’or hollandais», où elle présente de nombreuses preuves que l’histoire populaire de la Tulipomanie est en réalité pleine de légendes. Sur la base de nombreuses recherches basées sur des archives, les conclusions de Goldgar indiquent que la hausse et l’éclatement de la bulle de la tulipe furent beaucoup plus réduits que ce que la plupart des gens ont  tendance à croire. Elle déclare ainsi dans son ouvrage que les répercussions économiques furent finalement assez mineures et que le nombre de personnes impliquées sur le marché des tulipes en réalité plutôt faible.


Conclusion

Que la Tulipomanie soit une bulle financière ou non, il semble aujourd’hui complétement irrationnel de vouloir comparer des tulipes à des Bitcoins (ou à toute autre crypto-monnaie). Encore plus alors que cet événement a eu lieu il y a près de 400 ans, dans un contexte historique complètement différent. Il est assez évident que des fleurs ne peuvent pas vraiment être comparées à une monnaie numérique sécurisée par des techniques cryptographiques.

Loading